Radios communautaires : A Sakété, Talon dévoile l’autre avantage de la disponibilité de l’électricité - Les Pharaons

FB_IMG_1607167732064

Le chef de l’Etat s’est rendu ce samedi à Sakété dans le cadre de sa tournée de reddition de comptes entamé depuis le 12 novembre dernier. L’occasion pour lui de d’affirmer la volonté de son gouvernement d’intensifier à un rythme soutenu le déploiement des fréquences de radios communautaires à l’échelle nationale. En effet, l’indisponibilité d’énergie électrique dans certaines communes du Bénin a longtemps constitué un handicap au développement de ces radios. La plupart des communes situées en marge des grandes villes ne disposaient pas de l’électricité nécessaire pour faire fonctionner des téléphones terrestres ou des ordinateurs. C’est désormais chose faite. Conscient du rôle majeur qu’elles jouent dans la transformation sociale, le président Patrice Talon a affirmé que « toutes les communes qui n’ont pas encore de radio communautaires seront satisfaites à la prochaine demande ».
La disponibilité de l’énergie électrique n’est pas bénéfique qu’aux ménages, industries et administrations. Elle l’est aussi pour le développement des radios communautaires, dites aussi de proximité, souvent considérées comme « la voix des sans-voix », au regard de leur rôle en tant que vecteur de citoyenneté et catalyseur de développement dans les milieux ruraux. En agissant pour l’autonomie énergétique, c’est une politique de développement à la base que le président Patrice Talon exécute. « L’électricité est devenu un préalable au développement », a déclaré le Chef de l’Etat. Ainsi, l’on peut espérer dans les tout prochains jours au Bénin, une amélioration de la situation et du paysage des radios communautaires.
Pour rappel, les radios communautaires sont des radios thématiques vues comme des outils de développement local et de promotion de la bonne gouvernance. Aussi, concourent-elles à la réalisation des Objectifs de développement durable dans chaque commune du Bénin. La déclaration du Chef de l’Etat ce samedi rend bien compte des efforts fournis par son gouvernement pour assurer la disponibilité des fréquences radiophoniques au profit de ces types de radios au profit des communes longtemps tenues en marge de la disponibilité d’énergie électrique.
L’ambition du gouvernement d’intensifier le développement de ces types de radios pourrait aussi bénéficier aux radios une aide directe de l’Etat en raison de leur rôle d’utilité publique et comme cela se fait dans la plupart des pays de la sous-région. Pour l’heure, il n’existe que 39 radios communautaires sur l’étendue du territoire national. Ce seuil pourrait être dépassé avec l’annonce du président ¨Patrice Talon ce samedi.
L’architecte du Bénin Révélé sait que l’avis de la population locale est un point de repère souvent absent. Ainsi, plusieurs possibilités concrètes s’offrent de parvenir à un développement durable sans exclusion. Alors que leurs transmetteurs ne diffusent qu’au-delà de quelques kilomètres, les stations de radio communautaires permettent à des communautés isolées de prendre la parole, de débattre sur les ondes de questions qui les touchent de près et de proposer des idées ou des moyens permettant d’améliorer ce qui ne va pas. Et lorsque de simples citoyens communiquent entre eux, la démocratie et la bonne gouvernance progressent.

Dios CHACHA



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment