ALERTE :

    Tournée présidentielle : Dangbo reconnaissante pour les infrastructures routières - Les Pharaons

    tabo

    Au 17è jour de sa tournée nationale de reddition de comptes, le Président Patrice Talon, après l’étape de Sakété, s’est rendu, dans l’après-midi de ce samedi 5 décembre, dans la commune de Dangbo. Accueilli et escorté par une foule en liesse, la délégation présidentielle a pu mesurer l’enthousiasme des habitants de la vallée de l’Ouémé. Prenant la parole en premier, le maire de la commune de Dangbo, Maoudo Djossou a fait part à son hôte de la renaissance que connaît sa commune avec la construction d’infrastructures routières pour soulager la peine des populations depuis 2016. « Nous disposons d’un réseau routier jamais connu avant votre avènement », a déclaré Maoudo Djossou au Chef de l’Etat.
    Dans cette commune qui abrite une partie de la deuxième vallée la plus riche au monde après le Nil de l’Egypte, les actions du président Talon militent en sa faveur. Le maire, Maoudo Djossou a notamment cité entre autres quelques travaux routiers comme la mise en place de la couche de roulement sur la route nationale Akpro-Missreté-Dangbo-Adjohoun-Ouinhi-Kpédékpo, le lancement de la construction du pont de Tovègbamè, la construction de la route Porto-Novo-Missreté en double voie et bien d’autres bretelles et axes contenus dans le projet asphaltage. Sur le plan des mesures sociales, le maire de Dangbo a rappelé la relance du programme de microcrédits aux plus pauvres, le Projet Arch, la disponibilité de l’eau et de l’énergie électrique. Il n’a pas passé sous silence la couverture de 52 écoles de sa communes en cantines scolaires et du projet de la mise en valeur de la basse vallée de l’Ouémé qui est un élément de satisfaction pour les populations.
    Lorsqu’il a pris la parole pour entretenir l’assistance sur le bilan des 5 années de gestion, le Président Patrice Talon a remercié les populations d’avoir cru et d’avoir eu confiance en lui. Rassurant qu’il n’est pas en campagne électorale, d’autant qu’il ne sait pas s’il sera candidat ou pas, il a fait savoir que le Bénin manquait beaucoup de sérieux par le passé. Il est revenu sur les problèmes de déficit énergétique notamment la disponibilité et la distribution qu’a connu le pays sous le régime précédent confiant même « on achetait le courant mais on ne payait pas ». Ayant pris la mesure des choses en 2016, le président Patrice Talon estime que c’est « c’est au Bénin d’imposer le développement ».
    Le Chef de l’Etat n’a pas occulté les actions entreprises pour que les pensionnaires reçoivent assez facilement et sans tracas leurs pensions de retraire. Aussi, le scandale financier de microcrédit qui a fait perdre 50 milliards de francs Cfa à la caisse nationale a été abordé par le Chef de l’Etat. Toute chose qui montre que depuis peu, la conscience collective est de mise et qu’aucune tolérance sera faite aux auteurs de malversations financières et de corruption. Car, rappelle le président, ces ressources de l’Etat qui ont été volées auraient pu permettre de hisser le pays à un certain niveau de développement.
    La recréation est terminée. En cinq ans, Patrice Talon a gagné le pari de remettre les choses en place pour l’amorce d’un réel développement du Bénin. « Le Bénin a démontré à l’instar de nombreux autres pays dans le monde, qu’il était capable d’arrêter ce cycle de pauvreté », a-t-il dit. Séduites par l’efficacité notée dans la mise en œuvre du Programme d’actions du gouvernement dont les premiers chantiers commencent à émerveiller plus d’un, les populations de la commune de Dangbo ont réitéré leur détermination à soutenir le Président Talon et à lui renouveler leur confiance. « Nous vous réaffirmons notre engagement à travailler pour votre réélection pour un second mandat », a laissé entendre le maire Maoudo Djossou.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment