ALERTE :

    Économie Le Bénin dispose d’un nouveau baromètre pour sa sécurité fiscale - Les Pharaons

    wadagni 1

    Le Gouvernement du Président Patrice Talon engagé dans un vaste plan de réformes au niveau des régies financières notamment les impôts, a encore plus de raisons de ne pas faiblir dans son action. Le pays qui prône une justice et une citoyenneté fiscale a désormais un autre motif pour davantage sécuriser son système de recouvrement des impôts auprès des contribuables. Malgré les efforts, le Bénin perd par an plus d’un milliards FCFA en raison des opérations d’évasion fiscale. C’est ce qu’a révélé le Tax Justice Network dans un rapport publié le 20 novembre 2020. Selon ce réseau pour la justice fiscale qui a publié son rapport intitulé “Justice fiscale : état des lieux 2020”, le Bénin perdrait deux millions cinq cent quatorze mille sept cent quarante-deux (2.514.742) dollars américains soit un milliard trois cent cinquante-neuf millions trois cent quatre-vingt-treize mille trois cent vingt-huit (1.359.393.328) francs CFA. Selon un média local en ligne qui cite le rapport, les plus d’un milliard FCFA de perte équivalent au salaire annuel de plus de mille (1000) aspirants au métier de l’enseignement au Bénin. Dans les détails, le rapport du Tax Justice Network montre que les pertes fiscales liées à l’abus sur impôt sur les sociétés s’élèvent à cinquante-et-un mille deux cent quatre-vingt (51 284) dollars américains soit près de trente millions francs CFA. En ce qui concerne les pertes fiscales annuelles dues à l’évasion fiscale en outre-mer, le rapport du Tax Justice Network renseigne qu’elles s’élèvent à deux millions quatre cent soixante-trois mille quatre cent cinquante-sept (2 463 457) dollars américains, soit, un milliard trois cent trente-et-un millions six cent soixante-dix mille deux cent onze (1 331 670 211) francs CFA. Ces chiffres qui traduisent les pertes de fonds publics en raison de l’évasion fiscale apportent de l’eau au moulin du Gouvernement béninois. Plus que jamais, l’irréversibilité des réformes engagées pour sécuriser le recouvrement des impôts est indiscutable. Ces statistiques du Tax Justice Network sur l’évasion fiscale viennent clore le débat sur l’opportunité ou la pertinence des multiples réformes engagées par le gouvernement de la Rupture dans le domaine de la fiscalité. C’est bien en raison des fraudes fiscales que le pouvoir de Cotonou s’est engagé à moderniser le système fiscal du Bénin. Avec le dernier rapport du Tax Justice Network, le Bénin dispose désormais d’un autre baromètre d’évaluation de son système fiscal afin de mieux lutter contre l’évasion fiscale. Les experts du secteur pourront se saisir du rapport, étudier le mode opératoire et assoir un autre système plus performant afin d’enrayer l’évasion fiscale.
    D’un point de vue global, le rapport du Tax Justice Network relève une perte de plus de 427 milliards de dollars annuels pour les États. Il s’agit des pertes liées aux recettes fiscales en raison des abus fiscaux internationaux. « Sur ces 427 milliards perdus, quelque 245 milliards correspondent à des bénéfices transférés dans des paradis fiscaux par des sociétés multinationales afin d’alléger le montant des bénéfices déclarés dans les pays où elles exercent des activités, et ainsi payer moins d’impôts que ce qu’elles devraient. », note le rapport du Tax Justice Network. Ce réseau pour la justice fiscale conclut que les 182 milliards de dollars de pertes restants sont logés dans les paradis fiscaux par des individus fortunés.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment