ALERTE :

    Présidentielle 2021 : L’improvisation, mauvais génie des Démocrates - Les Pharaons

    Eric HOUNDETE

    Obsédés par 2021, Les Démocrates ne douteraient pas de leurs chances de victoire en dépit de leur incapacité à proposer une alternative crédible pour le développement du Bénin. A moins de cinq mois de la présidentielle, ils affichent un optimisme de façade. Au turbin, Éric Houndété tient bien dans son rôle. Ses acolytes et lui rêvent de scores électoraux à faire trembler le pouvoir en place. Ils y croient malgré une longue période d’inactivité. Pour y arriver, ils continuent de parier sur la naïveté du peuple béninois, une suite de promesses démagogiques à effet nul, de recettes usées et de dénis éculés. Pourtant, des sondages peu flatteurs accentuent la débâcle : le programme d’actions du gouvernement Talon fait des émules.
    Un pari politique grossier. Chapeautés par le président Boni Yayi, ils y croient malgré une dynamique de développement imposée, un paysage politique aseptisé au point de saper leurs vieilles habitudes partisanes. Ils croient aussi pouvoir redresser la courbe de l’impopularité. A leur actif, aucun ancrage territoriale, zéro élu communal, zéro député, aucune projection de développement, si ce n’est celle du retour des exilés et de la restauration de la démocratie prétendument dégradée. Tout porte à croire qu’ils attendent le certificat de conformité avant d’improviser une stratégie électorale.
    Le constat est sans appel. Le score des Démocrates est très en-deçà de leurs espoirs. S’ils obtiennent le certificat de conformité, leur présentation à l’élection de 2021 ne sera qu’un baroud d’honneur. Et l’on peut clairement parler d’échec à une centaine de jours des scrutins électoraux. On le voit, leur stratégie électorale semble être orientée vers les communes rurales, une valeur jadis sure. Mais les temps ont bien changé et ils feraient mieux d’en tenir compte. Le peuple a mûri, le temps du quinquennat de Patrice Talon.
    Devant une élection peu favorable à l’émergence de nouvelles têtes, ils pourraient miser sur les alliances. Néanmoins, l’espoir d’une union est faible en raison de leur passé au sein de la Résistance. En attendant le premier tour, ils ne veulent pas se cogner, ni se frotter. S’il y a bien un sujet qui les agace, c’est celui de la tournée nationale de Patrice Talon. Une manière d’évacuer le fiasco qui s’annonce pour eux. La Rupture est une épidémie dangereuse qu’il faut éradiquer par tous les moyens.
    A cette allure, leur pedigree les éloigne de l’image lisse et apaisée que Boni Yayi veut donner à ce parti. Sans programme politique dévoilé, ils en veulent pour moteur électoral l’invocation fallacieuse de la fatalité, la lâcheté et le mensonge.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment