ALERTE :

    Interruption de la fourniture d’eau potable à Abomey-Calavi Le ras-le-bol des riverains de l’axe Aïtchédji-Ouèdo - Les Pharaons

    Screenshot_20201208-154829_1607438951257

    Dios CHACHA
    C’est un véritable calvaire que vivent les populations de l’axe Aïtchédji-Ouèdo situé dans la commune d’Abomey-Calavi. Depuis bientôt deux semaines, les populations de cette localité sont privées d’eau potable. A en croire un communiqué fantaisiste signé par les responsables de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) et relayé sur les réseaux sociaux, les perturbations enregistrées dans la fourniture d’eau potable seraient dues à la destruction des canalisations d’eau par l’entreprise exécutant les travaux de construction de la voie Kpota-Ouèdo dans la commune d’Abomey Calavi.

    Pourtant, le Chef de l’État avait instruit les autorités compétentes pour que des diligences soient faites afin d’éviter aux populations des déconvenues liées à la réalisation des infrastructures routières. Ce communiqué laconique publié sur les réseaux sociaux ne semble pas tenir compte des difficultés que vivent les populations de cette localité pour qui l’eau est devenue une denrée rare depuis plusieurs jours au nez et à la barbe des responsables de la Soneb. Les populations ne savent plus à quel saint se vouer, semblent de plus en plus s’y habituer. En effet, les coupures d’eau potable sont devenues récurrentes au point de contraindre les populations de la commune d’Abomey-Calavi notamment les riverains de l’axe Aïtchédji-Ouèdo à changer leurs habitudes.
    « Je ne compte plus sur la fourniture régulière de l’eau potable. Je m’approvisionne suffisamment en eau quand j’ai la chance d’avoir quelques gouttes dans le robinet. Pour ça, j’ai dû acheter de nouveaux récipients… » , raconte dame Léonie Assogba, ménagère à Aïtchédji. « L’eau, c’est la vie. Il est inadmissible que la Soneb, coupe l’eau sans le moindre avertissement », déplore Yves, résidant à Ouèdo.
    Dans un contexte où le gouvernement du président Talon travaille à garantir de l’eau potable à tous, comment comprendre qu’en pleine ville, avoir accès à ce liquide précieux est devenue une équation à double inconnue. Il est évident que l’inaction des dirigeants de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) dans la gestion de ces problèmes sabotent les efforts du gouvernement qui s’active au quotidien à mettre les Béninois à l’abri des besoins vitaux. Leur incapacité à prévoir et anticiper ces désagréments sont de nature à remettre en cause les propos du Chef de l’État qui, actuellement en tournée, essaie de rassurer les populations de la disponibilité d’eau potable à l’échelle nationale d’ici fin 2022. Vivement qu’ils rétablissent la situation au grand bonheur des populations de la localité.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment