ALERTE :

    Bénin/Loi des finances exercice 2021 Une croissance de 6% du PIB envisagée - Les Pharaons

    PLF-2021-Citoyen

    Sans faute parfait pour Patrice Talon, est-on tenté de dire. Ce mardi 08 décembre, le tout dernier projet de budget du quinquennat de la rupture a été adopté par l’Assemblée nationale à l’unanimité des députés présents et représentés.

    Ce budget qui s’équilibre en ressources et en charges à plus 2.452 milliards de FCFA traduit la volonté du gouvernement d’accroître les performances économiques du pays en dépit des chocs exogènes. Contrairement à certains de ses prédécesseurs, Patrice Talon n’aura pas eu de mal durant son quinquennat, à recueillir la confiance des élus du peuple autour de ses ambitions. Une note positive qui témoigne de la bonne collaboration entre les deux institutions et de la volonté du parlement de jouer sa partition dans la déclinaison du Programme d’action du gouvernement

    Le projet de loi des finances adopté par les députés vise un taux de croissance de 6% du Produit intérieur brut (PIB). À en croire le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, ce budget est porté par le double défi de renforcer la résilience de l’économie nationale et sa relance face aux chocs exogènes, ainsi que la consolidation budgétaire et le renforcement du modèle social en cours de construction.

    Tout ceci devra tenir compte du contexte de la pandémie de Covid-19. Pour 2021, le gouvernement envisage de continuer sa politique d’atténuer les effets de la pandémie au plan social.

    Il est à signaler que l’avènement de Covid a déjà induit en 2020, une révision du projet de loi de finances qui s’est s’établi en équilibre, en ressources et en charges, à 2.167,099 milliards de F CFA contre 1.986,910 milliards initialement prévus, soit une hausse de 9,1%.

    « L’augmentation s’explique par la prise en compte au budget de l’Etat, des dépenses d’urgence sanitaire, des transferts monétaires en soutien aux citoyens, aux entreprises, aux artisans et aux ménages de même que par des mesures de facilitation d’accès au crédit, d’une part, et la mise aux normes des équipements et installations sanitaires, d’autre part », d’après le gouvernement béninois.

    A noter que le pays table désormais sur un taux de croissance de 2,3% du PIB en 2020, environ le tiers de celle de l’année 2019 estimée à près de 7%. En juin dernier, à l’occasion de la présentation du « Plan de soutien et de riposte au secteur productif », les autorités annonçaient encore des prévisions plus optimistes, avec un taux de 3,5%, contre les 7,6% initialement retenus pour l’année 2020.

    Gabin GOUBIYI



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment