ALERTE :

    Bénin/ Politique Les opposants béninois dans la peau d’un mauvais scénariste - Les Pharaons

    oppo

    Au Bénin, l’élection présidentielle du 11 avril 2021 est le tournant majeur que les acteurs politiques de tous bords veulent négocier à tout prix. Il s’agit d’affuter les armes et mettre en place des stratégies pour conserver ou pour conquérir le pouvoir d’État. En tournée nationale depuis le 12 novembre 2020, le Président de la République, Patrice Talon, qui ne doute pas un seul instant du climat de suspicion dans lequel baignent ses opposants a, à plusieurs reprises, clamé le caractère ouvert, libre et inclusif de l’élection présidentielle. Selon le Chef de l’État qui s’adressait aux sages et notables des différentes villes, le Bénin va renouer avec la période festive des élections. Les grands ensembles politiques, notamment ceux de l’opposition tels que les Fcbe, le parti Les Démocrates et autres iront aux élections. Pour Patrice Talon, il s’agit d’un engagement qu’il travaillera à tenir afin que les tristes événements post législatives d’avril 2019 deviennent un mauvais souvenir lointain. Mieux, Patrice Talon qui n’entend pas s’ingérer dans l’organisation interne des partis d’opposition a pris l’engagement de travailler pour que les candidats qu’ils désigneraient puissent obtenir les parrainages requis ( 16 ) par la loi pour aller aux élections. Aussi, dans sa tournée nationale, l’actuel locataire du palais de la Marina a donné des gages de transparence pour la prochaine présidentielle. Patrice Talon qui n’a pas encore dit s’il sera candidat ou pas à sa propre succession n’est pas dans l’intention d’une conservation du pouvoir à tout prix. ” (…) Même si je ne suis plus président, je serai dans la foule pour voir ce qui sera inauguré (…)”, répondait Patrice Talon au maire de la ville de Porto-Novo qui souhaitait qu’il soit au pouvoir pour lancer certains chantiers dans la capitale. Dans les colonnes du Magazine Jeune Afrique en septembre 2020, le Chef de l’État a laissé entendre que ” la bataille sera rude” à la prochaine présidentielle. C’est dire donc que Patrice Talon sait qu’il faudra se battre politiquement sur le terrain afin de conquérir l’électorat. Mais en dépit de ces éléments factuels, certains acteurs de l’opposition béninoise excellent dans la politique fiction. Loin de l’évidente réalité et arborant une tunique de mauvais scénariste, les opposants inondent certains médias de prédictions surréalistes. Les prédictions sont liées à la candidature du Président Patrice Talon; ses supposés colistiers, Abdoulaye Bio Tchané, Robert Gbian, son influence dans la désignation du candidat du parti Fcbe, du parti Les Démocrates, du limogeage du vice-président après 2021; de la désignation d’un autre colistier; de l’ex-ministre Soumanou Djimba; de l’élection présidentielle de 2026, d’une supposée crise économique en 2026; etc. La politique fiction est ainsi devenue la nouvelle trouvaille des opposants béninois qui peinent toujours à retrouver le tonus pour rivaliser avec le pouvoir de la Rupture dont le bilan séduit les populations

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment