ALERTE :

    Bénin/Société : L’Assemblée Nationale sonne le glas de l’anarchie dans le domaine de l’état civil - Les Pharaons

    images

    La journée du jeudi 10 décembre 2020 était chargée pour les parlementaires béninois. Après avoir procédé en urgence à la modification du code du numérique, les députés ont adopté la loi portant dispositions spéciales de simplification et de gestion dématérialisée de l’enregistrement des faits d’état civil. L’objectif visé par les élus du peuple est de réformer l’état civil en vue de rendre fiables la déclaration et l’enregistrement des faits d’état civil ainsi que la gestion des procédures d’interopérabilité et de communications électroniques de données.
    Quand on sait que depuis toujours au Bénin, ce secteur est caractérisé par une pluralité d’inscriptions dans le registre d’actes favorisant une propension à la falsification, le non enregistrement des naissances déclarées, le non retrait des actes d’état civil, la discordance entre les données nominatives figurant sur les actes d’état civil et les informations déclarées lors de l’inscription au registre national des personnes physiques, la forte pression du travail manuel avec des risques d’erreurs et le faible professionnalisme des agents affectés à l’état civil, cette loi une fois promulguée, permettra de mettre fin au désordre qui s’observe dans le secteur de l’état civil au Bénin.
    Fort de ces 32 articles organisés en sept chapitres, ce texte de loi met un accent particulier sur la simplification des procédures; la modification des processus de gestion de l’état civil pour les adapter aux technologies de base de registre national des personnes physiques, l’harmonisation des informations sur les actes d’état civil et le registre national des personnes physiques. La réforme vise une approche de simplification, de dématérialisation, de sécurisation et de gestion intégrée des actes d’état civil.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment