ALERTE :

    Bénin/ politique Le Président n’est pas ” un monarque de droit divin”. Orounla rapporte une analyse de Patrice Talon - Les Pharaons

    Orounla conseil

    Avant d’achever sa tournée nationale démarrée depuis le 12 novembre dernier, le Chef de l’État était dans la commune d’Abomey-Calavi ce vendredi 11 décembre 2020. Devant les populations de la ville dortoir, le Président de la République, Patrice Talon, est resté fidèle à son franc-parler en évoquant plusieurs sujets. Il s’agit entre autres des efforts de sa gouvernance, les réalisations du Programme d’actions du gouvernement, de la mafia foncière et des projets de développement. Mais l’étape d’Abomey Calavi s’est singularisée par un exposé limpide relativement aux rapports que le peuple électeur doit avoir avec les gouvernants. Ici, Patrice Talon a démystifié le pouvoir dont est investi les dirigeants en général, et du Président de la République en particulier. Habitué à un point d’étape depuis le démarrage de la tournée, le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Alain Orounla, a restitué les propos du Chef de l’État. Dans une interview diffusée sur la télévision nationale, Alain Orounla a fait savoir que Patrice Talon a exhorté les populations à éviter les travers qui compromettent le développement du Bénin. ” Dans des recommandations presque testamentaires, le Président de la République, a restauré le peuple dans sa démocratie, a responsabilisé le peuple pour que nos travers ne soient plus célébrés (…) pour que la renaissance soit durable.”, a déclaré le ministre Alain Orounla selon qui, ces travers sont toujours là et sont juste en sommeil. Pour cette raison, dit-il, le Chef de l’État a exhorté les populations à être vigilantes pour garder, consolider et pérenniser les acquis de la renaissance du Bénin. ” Le chef de l’État a responsabilisé les béninois sur la feuille de route qui leur appartient dorénavant de tracer pour leurs dirigeants qui ne doivent plus être considérés comme des mythes vivants, illustration de certaines de nos expressions notamment Fon et qui conditionnent nos réflexes, (…)”, a dit le ministre de la communication. Selon Alain Orounla, ces expressions ” font du Président de la République, non pas un chef élu de l’État, mais un monarque de droit divin, que dis-je, un chef qui achète un pays et qui peut en faire ce qu’il veut”. Il s’est agi pour Patrice Talon, poursuit-il, de faire une ” démystification de l’approche des peuples par rapport à leurs dirigeants qui ont été démystifiés et qui doivent-être surveillés, qui doivent-être encadrés parce-qu’ils ne sont qu’élus, élus au service d’un peuple.” À en croire Alain Orounla, c’est grâce à cette humilité que le Président Patrice Talon et son gouvernement ont pu sortir le Bénin de sa léthargie d’avant. Cette léthargie, analyse Alain Orounla, était favorisée par l’approche conceptuelle du pouvoir à dominance dogmatique et théocratique. Mais le Président de la République, Patrice Talon rompt les chaînes de cette conception pour aller vers une approche beaucoup plus de démocratique afin que le Bénin ne tombe plus jamais dans les dérives du passé, a conclu le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Alain Orounla.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment