ALERTE :

    Recrutement des auditeurs de justice : Le concours annulé, des poursuites judiciaires contre les fraudeurs - Les Pharaons

    severin quenum (2)

    Le pouvoir Exécutif et le pouvoir judiciaire sont décidés à enrayer les actes délictueux. Dans le dossier lié aux cas de tricherie et de fraude signalés lors du concours de recrutement de 100 auditeurs de justice, tout est allé très vite. Dans l’entourage du pouvoir, des sources informent que le Président de la République, Patrice Talon, a ordonné l’annulation dudit concours. Cette annulation ordonnée, font elles savoir, vise à ” garantir l’égalité des chances à tous les candidats “. ” Au regard des réformes effectuées pour la transparence des concours, c’est tolérance zéro à la fraude.”, ont laissé entendre les sources gouvernementales. Au détour d’une conférence de presse ce mardi 15 décembre, le Ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Alain Orounla, a fait savoir que les fraudeurs seront déférés devant les juridictions. Le concours de recrutement des auditeurs de justice a été organisé le samedi 12 décembre 2020. Lors de la composition, deux (02) candidates ont été surprises en flagrant délit de tricherie pendant l’épreuve de procédure pénale, au centre de composition Lycée technique Coulibaly de Cotonou. Au total, 1498 candidats devraient composer ce samedi 12 décembre pour tenter de décrocher une place au sein de la magistrature. Ce mardi 15 décembre 2020, le procureur de la République près le tribunal de Cotonou, Mario Metonou a annoncé des poursuites judiciaires contre les deux candidates arrêtées pour tricherie. Au-delà des candidates arrêtées, le procureur a annoncé qu’une enquête sera ouverte pour démasquer et interpeller leurs complices. C’est la Brigade économique et financière qui conduira l’enquête. « Cette unité a été instruite aux fins d’interpeller et placer en garde à vue les mises en cause ainsi que tous les complices. Dès la clôture de l’enquête, ces personnes seront présentées au procureur de la République et feront l’objet de poursuites judiciaires exemplaires », a déclaré le procureur de la République près le tribunal de Cotonou Mario Metonou, ce mardi 15 décembre 2020. Le procureur est revenu plus amplement sur les deux candidates arrêtées pour des faits de tricherie lors de la composition de l’épreuve de procédure pénale. « L’une a été vue en train de manipuler un téléphone portable par lequel elle correspondait avec une personne extérieure, l’autre avec des documents écrits en forme de brouillons qui n’étaient pas ceux fournis par le centre d’examen », a précisé le procureur Mario Mètonou. Selon lui, les deux candidates arrêtées ainsi que leurs complices sont passibles de cinq (05) ans d’emprisonnement et cinq millions d’amende conformément aux dispositions des articles 754 et 757 du code pénal.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment