ALERTE :

    Bénin/ Éducation Plus de 1000 élèves- professeurs à former au profit des écoles techniques - Les Pharaons

    kakpo-mahougnon

    Inverser le mode de formation. Tel est l’objectif que poursuit le gouvernement béninois à travers un changement de paradigme dans la conception des outils pédagogiques mais aussi à travers un plan d’investissements massifs. En fin de tournée nationale de reddition de compte ce samedi 12 décembre 2020 au palais des congrès à Cotonou, le chef de l’État, Patrice Talon, a exposé le plan en cours d’exécution pour inverser le mode de formation. Ici, le Président de la République a mis l’accent sur les écoles techniques. Dans ce sous secteur clé de l’éducation, le gouvernement investit assez de ressources pour commencer par former des personnes aux métiers pratiques de consommation comme la plomberie, l’électricité, l’électronique, le numérique, la mécanique, la menuiserie, etc. Le programme du gouvernement, explique le Président Patrice Talon, est de créer des écoles techniques un peu partout sur tout le territoire national dans toutes les communes. Les financements nécessaires pour la construction desdites écoles techniques sont bouclés. “Nous allons orienter nos enfants dans les métiers pour que à la fin, qu’on sorte au niveau Bepc, au niveau Bac, au niveau licence, au niveau Master ou au niveau Doctorat, sur 100 personnes qui vont désormais sortir de nos écoles, quelque soit le niveau où elles sont sorties, au moins 70 sont formées aux métiers. ” a soutenu le Président Patrice Talon qui fait savoir que les effets ne seront visibles que dans 5 voir 10 ans minimum en raison du temps de formation nécessaire pour les enfants qui vont intégrer ces écoles techniques dès maintenant. Mais, au-delà des infrastructures et des outils pédagogiques de formation, le gouvernement mise aussi sur les formateurs locaux. Là-dessus, le Président Patrice Talon, fait savoir qu’il y a un plan de formation des futurs formateurs et enseignants des écoles techniques. ” Vous avez vu ceux qui ont été recrutés pour aller en formation en France, à cause de Covid-19, on a eu du mal à envoyer le nombre qu’on a prévu, certains sont partis mais d’ici l’année prochaine, c’est des centaines d’élèves professeurs qui vont aller en France, au Canada, en Belgique pour être formés pour devenir des professeurs dans les écoles techniques.”, a déclaré Patrice Talon. Cette option de formation des futurs formateurs dans les écoles de métiers se justifie. ” (…) si on construit les écoles et qu’on n’a pas d’enseignants techniques et on n’a pas de professeurs, on va les construire et on va attendre qu’ils reviennent, donc on a commencé déjà à les envoyer, ça a commencé cette année. Dans deux ou trois ans, c’est plus de 1000 personnes qui partiront en formation et qui reviendront former nos enfants dans ces écoles techniques et former également d’autres enseignants pour que ces écoles dont les constructions démarrent, au moment où on sera entrain de les finir, de les construire, de les équiper, que les professeurs soient entrain d’arriver. C’est planifier, ça a démarré.”, a expliqué le Président de la République, Patrice Talon. Il s’agit d’un vaste plan de formation qui mobilise des fonds conséquents. Mais le jeu en vaut la chandelle. Le président Patrice Talon ne s’est jamais privé de son franc-parler pour relever que le système éducatif béninois forme plus au ” bavardage ” avec à la clé plus de 70% de chômeurs. En inversant le mode de formation, le gouvernement entend régler le problème de l’emploi des jeunes; des jeunes qui sont pour le moment formés dans des matières essentielles de culture générale et moins aux métiers. Cette vision de l’éducation nationale s’est traduite par l’accroissement du budget 2021 alloué au ministère de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle. Établi à 107.766.000.000 FCFA, ce budget est en accroissement de plus de 19% par rapport au budget 2020. Le ministre Mahougnon Kakpo avait fait savoir qu’une part conséquente de ce budget irait vers la formation professionnelle afin de former un capital humain apte à emploi, compétitif et capable de résoudre des problèmes pratiques en société.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment