ALERTE :

    Bénin/Économie Le Gouvernement réalise une performance sur le taux du déficit budgétaire en 2021 - Les Pharaons

    romulad wadagni

    Malgré le contexte difficile de la pandémie à Coronavirus, le gouvernement béninois réussira à infléchir la courbe du déficit budgétaire en 2021. Le mardi 8 décembre 2020, les députés béninois ont adopté au palais des gouverneurs à Porto-Novo, le budget général de l’État, gestion 2021. Il s’agit d’un budget à l’équilibre d’un montant de 2 452,2 milliards FCFA (3,7 milliards d’euros) pour l’exercice 2021, dont les recettes et les dépenses sont respectivement projetées à 1 349,9 milliards FCFA (2,1 milliards d’euros) et 1 780,23 milliards FCFA (2,7 milliards d’euros). L’analyse de ce budget ressort un déficit budgétaire – l’écart entre les dépenses et les recettes – attendu à 430,32 milliards FCFA, soit 4,5% du PIB. Par rapport à 2020, ce déficit budgétaire projeté en 2021 est en baisse. Le déficit budgétaire exprimé comme le solde global, base engagements dons inclus, a poursuivi sa décrue jusqu’en 2019. Il est tombé en 2019 à 0,5% du PIB et devait s’établir à 1,8% du PIB en 2020 avant d’être revu à 5,1% en raison de l’impact de la pandémie. Le gouvernement béninois affiche sa volonté de revenir à 3 % dès 2022. La situation budgétaire de l’État s’est trouvée sous pression en 2020 en raison du double impact d’une baisse des revenus domestiques dus à la crise sanitaire (y compris les réductions fiscales temporaires) mais aussi à la crise nigériane et de dépenses accrues. Ce sont ainsi 200 milliards FCFA (environ 2,3 points de PIB) de recettes fiscales qui ne devraient pas être collectés par rapport à l’objectif de la loi de finances 2020. Parallèlement, les dépenses s’accroissent de 200 milliards FCFA à cause des charges additionnelles qui ont pesé sur le secteur de la santé, des transferts vers les populations vulnérables et vers les secteurs économiques touchés (par exemple subventions aux hôtels) mais aussi d’une accélération de l’investissement public, soutien de l’économie, dont les allocations sont passées de 500 à 556,8 milliards FCFA. Mais cet contexte difficile pour l’économie béninoise a été maîtrisé. Le 15 octobre 2020, à la demande du gouvernement béninois, le parlement a adopté un nouveau budget remanié. Le Budget remanié de l’Etat pour la gestion 2020 s’équilibre en ressources et en charges à la somme de 2167,099 milliards de francs CFA contre 1986,910 milliards de FCFA, soit une hausse de 180,189 milliards de francs CFA, correspondant à un taux d’augmentation de 9,1%. Ce projet de Loi de finances rectificative pour la gestion 2020 s’appuie sur les repères de la politique économique et sur les fondamentaux de la politique budgétaire définis par l’Etat depuis le début du quinquennat 2016-2021. Le taux de croissance ressortirait à 2,3% contre 7,6% initialement prévu dans un environnement d’inflation maîtrisé. Le déficit budgétaire devrait s’afficher à 5,1% du PIB contre 1,8% prévu en loi de finances initiale, gestion 2020. Ce niveau projeté, devrait amorcer dès l’année prochaine, un retour vers la norme communautaire après la suspension temporaire à travers le monde, des règles de discipline budgétaire pour permettre aux Etats de se donner les moyens de faire face efficacement aux défis sanitaire, social et économique dus à la Covid-19. À quelques jours de la fin de ce mois de décembre, dernier mois de l’année 2020, l’analyse des données économiques du Bénin renseigne que le taux de déficit budgétaire connaîtra une tendance baissière en 2021. Ce taux passerait de 5,1% du PIB en 2020 à 4,5% du PIB en 2021, soit 0,6 points d’écart. Cette baisse du déficit budgétaire qui reste toute fois tributaire des contingences économiques régionales et internationales est le fruit d’un plan bien concocté.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment