ALERTE :

    Bénin/Politique : Yayi dans la surenchère, l’impossible réconciliation avec Talon ? - Les Pharaons

    Screenshot_20201221-220856_1608584962601

    Cyrille LIGAN
    La diète médiatique à laquelle il s’était astreint n’aura été qu’un feu de paille. A vrai dire, il n’y a presque pas eu de tour de chauffe. Après s’être mu dans un silence qu’on ne lui connaît guère, l’ancien président Boni Yayi tenait ce weekend à Parakou un discours qui ravive les velléités qui gouvernent sa relation avec Patrice Talon. Autant dire qu’en voulant tendre une perche à celui qui fut son ami, le président Patrice Talon a pris un sévère retour de bâton. On s’en convainc des commentaires lapidaires et implicitement ironiques du président Yayi. Sa réaction sèchement éloquente laisse penser que les contentieux du passé qui l’opposent à Talon ne pourront jamais être soldés.
    Boni Yayi est dans la surenchère. Une fois encore, l’appel au devoir de sagesse a été manqué. Pour lui, les termes de l’équation ont échangé. D’agressions en invectives démagogiques, son discours plombe toute perspective de compromis avec son successeur. En effet, il estime qu’il ne s’agit plus d’une réconciliation d’un grand frère d’avec son petit-frère, mais plutôt d’une réconciliation nationale qui s’impose. Mais une réconciliation nationale, pour quoi faire ? Et pour cela, il s’abrite, comme tous ses partisans, derrière un mot. La « démocratie ». A ses yeux, la manière de gouverner est la principale lacune de Patrice Talon, ce chef de l’Etat dont il aimerait détourner les sympathisants.
    Depuis son élection, le personnage du président Talon déroute. Les caciques du régime défunt ne retrouvent plus dans son regard les codes qui régissaient hier encore l’univers politique. Les propos du Yayi, membre fondateur du parti Les Démocrates font penser que l’horizon de la réconciliation est aussi bouché que l’avenir du parti dont il est président d’honneur. Sans doute aussi, nourrit-on des vengeances à venir. Mais à qui cela profite ?
    Patrice Talon a-t-il les nerfs solides ? On aura l’occasion de le vérifier dans les tout prochains jours, tant Yayi Boni semble décidé à tester les limites de son adversaire. Pourtant, avec une ferme volonté de jouer plus collectif, sa démarche était mue par le simple amour de la patrie. En choisissant de hausser le ton au détour de cette visite à Parakou, Yayi aura levé les derniers doutes sur sa relation avec Talon : hostile à une réconciliation, il ne variera pas. L’ancien président n’a nullement applaudi la démarche de Patrice Talon. Au lieu de s’en féliciter, il s’est contenté de prendre note de simples efforts de réconciliation.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment