ALERTE :

    Bénin/Nigéria: Une mesure béninoise de prévention contre une nouvelle fermeture des frontières - Les Pharaons

    IMG-20201223-WA0063

    Le Gouvernement du Président Patrice Talon reste attaché aux valeurs d’intégration édictées dans la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Convaincu que les différends circonstanciels entre États voisins doivent se régler sur l’hôtel d’une diplomatie flexible, le Gouvernement béninois vient d’engager une procédure de dialogue avec le Nigéria suite à la fermeture et à la réouverture de ses frontières. Selon Frisson radio, le gouvernement a adressé ce mardi 22 décembre 2020, une correspondance au Président nigérian Muhammadu Buhari. Selon le média qui rapporte l’information, la correspondance du gouvernement béninois suggère et sollicite une rencontre d’échanges avec les autorités nigérianes. Au menu de ce cadre de dialogue bilatéral, la politique commerciale du Nigéria occupe une place de choix, informe Frisson radio. Après plus d’un an et demi de fermeture des frontières nigérianes, le gouvernement béninois veut créer un cadre de dialogue bilatéral aux fins d’éviter une nouvelle phase de ce qu’il convient d’appeler ”la crise des frontières”. La rencontre d’échanges souhaitée par le gouvernement béninois devrait permettre d’éviter une nouvelle fermeture unilatérale des frontières par le Nigéria. En adressant au président nigérian Muhammadu Buhari cette correspondance d’appel au dialogue, le gouvernement béninois est resté constant dans sa politique de coopération avec son voisin de l’est. Depuis la fermeture unilatérale des frontières nigérianes, le gouvernement béninois n’a cessé d’activer une diplomatie basée sur le dialogue et le règlement pacifique. Les deux pays ont intérêt à entrer dans ce processus de dialogue pour mieux oxygéner leurs économies. Depuis la fermeture des frontières, l’économie nigériane n’est pas au meilleur de sa forme. Cette situation s’est davantage dégradée avec la pandémie du Covid-19. Selon la banque mondiale, l’économie nigériane devrait enregistrer (-4,3%) et environ 5 millions de nigérians devraient basculer dans la pauvreté en 2020. L’institution vient d’ailleurs de décaisser 1,5 milliards de dollars pour la relance de l’économie nigériane. De son côté, le Bénin a dû développer une politique de résilience pour contenir les pertes liées à la fermeture des frontières nigérianes. Les deux pays ont des relations commerciales élevées. Selon les autorités béninoises, la part des recettes imputables à la fermeture des frontières est estimée à 48,6 milliards FCFA, un peu plus de 10 % des recettes brutes de la douane et moins de 5 % des recettes totales de 2019. Le Nigeria, avait décidé de fermer ses frontières de manière unilatérale pour lutter contre l’insécurité et la contrebande. Mais un an et demi plus tard, le géant nigérian est entré en récession, et les prix de la nourriture ne cessent d’augmenter. Les importations ne sont plus totalement bloquées, même si le Nigeria maintient une interdiction d’importation sur un certain nombre de produits notamment le riz et la volaille. Cette réouverture partielle des frontières devrait donc permettre au Nigéria de contrôler un peu l’inflation, alors que sa production agricole est au plus bas niveau.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment