ALERTE :

    Kaléidoscope 2020 Prof. Auguste Vidégla confond l’opposition sur les réformes politiques - Les Pharaons

    IMG-20210108-WA0073

    Membre du bureau politique du parti Bloc Républicain (mouvance) et Chargé de Mission du Président de la République, le professeur Auguste Vidégla est revenu de long en large sur l’esprit des réformes politiques engagées depuis bientôt 5 ans. L’acteur politique était l’invité de l’émission ” Le Grand Débat ” de la Maison de Productions Bi—News. Face au Docteur Fidèle Sonon ( acteur politique de l’opposition), le professeur Auguste Vidégla qui faisait le bilan de la gouvernance Talon a fait ressortir des données pour justifier la pertinence de la réforme du système partisan. ” Avant 2015, aucun parti politique ne couvrait même 1/5e du territoire national “, a déclaré Auguste Vidégla tout en indiquant que les quelques trois partis politiques ( PRD, RB, PSD) qui s’affichaient étaient des partis régionalisés. Depuis 1990, dit-il, à la sortie de la conférence nationale des forces vives, le Bénin a adopté un système multipartisme dans une démarche débridée qui ne répond pas aux besoins de développement. Pour le Chargé de Mission du Président de la République qui sert la cause de l’État avec dignité et abnégation, les symptômes de ce multipartisme débridé avaient pour noms : le foisonnement des partis politiques fondés sur des intérêts personnels et le marchandage à l’égard du gouvernement. Selon le professeur Auguste Vidégla, la réforme du système partisan initiée par le régime de la Rupture visait à créer un environnement propice à l’émergence des partis politiques à ancrage territorial et dotés de projets de sociétés maîtrisés et calqués sur le développement. Désormais, laisse entendre Auguste Vidégla, les partis politiques doivent proposer des projets de société qui apportent de la contradiction à la gouvernance publique et qui favorisent le développement et la construction de l’État. ” Le laxisme avec lequel on gérait l’État a complètement changé. Aujourd’hui c’est la rigueur (…)”, a défendu Auguste Vidégla, Chargé de Mission du chef de l’État, Patrice Talon. Selon ce membre du bureau politique du parti Bloc républicain, ” il n’y a pas de favoritisme “, la loi c’est la loi. La crise née de l’implémentation de la réforme du système partisan, dit-il, est liée au refus de l’opposition de se conformer à temps aux nouvelles lois sur la charte des partis politiques. Mais se réjouit-il, le Bénin a repris le bon chemin avec ce nouveau modèle du système partisan.

    admindios


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment