ALERTE :

    Tournée nationale du Chef de l’État Patrice Talon envoie un message au peuple sur le contrôle citoyen - Les Pharaons

    fec27212-2cdf-4880-abbc-40c7f6070f1a

    Au cours de cette deuxième phase de sa tournée nationale de reddition de compte, le Président de la République, Patrice Talon s’illustre de plus en plus dans un style communicatif à valeur d’éducation civique. Ayant à charge la destinée du Bénin et le destin des 11 millions de Béninois le temps de son mandat présidentiel, Patrice Talon s’efforce à corriger les tares de la société qu’il dirige. Obnubilés par les sujets purement politiques, les Béninois se montrent généralement tolérants et moins exigeants sur les questions de développement. Dans la presse, ces sujets purement politiques foisonnent. Dans les débats publics, dans les chaumières, chez les petits gens et même chez les acteurs majeurs de la scène politique et chez ceux de la société civile, on offre peu de place aux questions de bonne gouvernance et celles liées au développement. Or, pour un pays comme le Bénin en quête du mieux-être pour tous, les sujets de bonne gouvernance et ceux liés au développement devraient être des sujets de mobilisation générale et des sujets qui retiennent les attentions. Les populations et surtout la classe élitiste devraient en faire des sujets d’exigence et de lutte quotidienne. C’est ce mal que le chef de l’État, s’emploie à traiter. « Les gens portent plainte contre le Bénin parce que les conditions ne leur permettent pas d’être candidat. Mais je n’ai vu personne écrire à la CRIET pour porter plainte contre ceux qui ont détourné notre argent de Maria-Gléta ou de Porto-Novo (référence au siège de l’Assemblée nationale inachevée, ndlr)», a déclaré Patrice Talon dans la partie septentrionale du Bénin lors de sa tournée nationale de reddition de compte. « Pourquoi personne n’a envoyé de plainte à la CRIET pour dire il faut les poursuivre ( les auteurs de prévarication de deniers publics, Ndlr) ? Pourtant, ces choses-là nous font plus de mal qu’autre chose.”, a renchéri le Président de la République qui fait une exhortation à tout le peuple béninois: ” Désormais chacun de nous quand on voit quelque chose on va écrire à la CRIET”. Cette exhortation du Chef de l’État, Patrice Talon procède d’un appel au contrôle citoyen, gage d’une culture poussée de la bonne gouvernance, le respect des deniers publics et du développement souhaité.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment