ALERTE :

    Bénin/Economie Baisse prévue des recettes douanières en 2021 - Les Pharaons

    wadagni 1

    Boris VIGAN

    L’année 2021 ne devrait pas être la meilleure pour les douanes béninoises. Sous l’effet conjugué de plusieurs facteurs extérieurs, les recettes à mobiliser par les hommes de Inoussa Charles Sacca devraient normalement baisser pour le compte de l’année en cours. C’est du moins ce que révèlent les précisions. Après plusieurs années successives de performances remarquables, cela constituerait, s’il c’était avéré, une mauvaise nouvelle pour l’économie béninoise.
    Selon les données de la direction générale des Douanes et des Droits indirects (Dgddi), 432,514 milliards F Cfa seront mobilisés contre 457,500 milliards F Cfa en 2020, soit un écart d’environ 25 milliards F Cfa équivalant à une baisse de 5,5 %. Les recettes fiscales espérées constituent la grande partie des ressources, chiffrées à 429,014 milliards F Cfa en 2021 contre 454 milliards prévus en 2020, soit un écart de 24,986 milliards F Cfa.
    Les recettes douanières constituent l’ensemble de droits et taxes perçus par la douane pour le compte de l’Etat. Elles sont considérées également comme le niveau d’entrée des deniers publics dans le trésor public. Elles constituent le niveau de participation de la douane dans le budget de l’Etat.
    Pour arriver à mobiliser et maximiser les recettes dans l’administration des douanes en vue de renflouer le compte du trésor public, la douane passe par plusieurs étapes qui vont du fait générateur de l’évaluation de droits et taxes jusqu’au paiement des dettes douanières. Les recettes douanières sont des recettes perçues par la douane au compte de l’Etat considérant sa mission fiscale, celle de percevoir les droits et taxes en faveur du trésor public.

    admindios


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment