ALERTE :

    Benin/Politique Fcbe : Les démons de la division de retour - Les Pharaons

    yarou-hounkpe

    Le parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) est en proie depuis quelques semaines à une crise latente qui envenime progressivement la cohésion interne du Bureau exécutif national. Suspicions, coups bas, sournoiserie, roublardise et ruse semblent devenus les principales caractéristiques de cette formation politique de l’opposition qui peine à retrouver ses marques depuis la démission, courant février 2020, de son leader charismatique Boni Yayi. Cette démission de celui à qui se résume l’essentiel du parti (dans un passé récent) est advenue comme un coup d’assommoir tant pour les militants et surtout pour les nouveaux hommes forts des cauris, taxés d’accointance avec le pouvoir.

    Près d’un an après cette démission, corollaire de précédentes crises internes au sein du parti, les démons de la division semblent de retour dans la famille cauris. Le mauvais sort a visiblement été mal conjuré dans cette formation politique où de nouvelles dissensions sont apparues à l’horizon. La principale pomme de discorde qui secoue actuellement le parti est liée à la prochaine élection présidentielle. Sur la question de la désignation du porte-flambeau du parti à cette échéance capitale, la conciliation peine à se faire.

    Alors qu’il semblait avoir la faveur d’une majorité confortable de leaders du parti pour être investi de la candidature des cauris, Théophile Yarou s’est vu récémment discuter ce privilège par un autre leader non moins influent, en l’occurrence, Soumanou Djimba. Ce dernier est soutenu dans ses ambitions par le Secrétaire exécutif national du parti, Paul Hounkpè. La réunion du 28 décembre dernier initiée pour aborder la question s’est achevée en queue de poisson, tant les positions étaient tranchées sur la question. Beaucoup ont à l’occasion soupçonné des mains invisibles derrière cette candidature anodine, une pilule que Paul Hounkpè et compagnie tentent d’imposer au reste du groupe quoique ne faisant pas l’unanimité. Le mauvais management dans la gestion de cette situation a eu pour conséquence la suspension de trois membres de la Direction exécutive nationale du parti.

    En plus de régler la question de la candidature, Paul Hounkpè et les siens doivent également gérer l’équation du parrainage qui est loin d’être gagnée d’avance pour le parti. Tout ceci fait dire à certains observateurs qu’un mauvais sort est jeté à ce parti qui perd de plus en plus l’estime des populations au fil des jours. L’unique spectateur joyeux de cette situation déplorable reste assurément et aucun conteste, Boni Yayi.

    Gabin GOUBIYI


    One comment

    • pokemon go spoofing 2021

      14 janvier 2021 at 5 h 22 min

      My brother recommended I may like this web site.
      He was totally right. This publish actually made my
      day. You cann’t imagine simply how so much time I had spent for this info!
      Thanks!

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment