ALERTE :

    En tournée nationale: Talon attribue 02 points noirs à l’opposition à la veille de la présidentielle - Les Pharaons

    fec27212-2cdf-4880-abbc-40c7f6070f1a

    Alors que le processus électoral suit son cours avec une mobilisation active des institutions impliquées dans l’organisation pratique du scrutin, la marche de l’opposition est alourdie par des impedimenta. Elle offre une marche boiteuse perdant de vue le chrono qui n’attend et n’attendra pas les retardataires sur la fibre de la stratégie politique, des négociations du parrainage et du quadrillage du terrain en vue de s’offrir des voix des électeurs. Sur la scène politique, la mouvance est en ordre de bataille. Elle dispose en son sein un nombre écrasant d’élus nationaux pour parrainer ses candidats. Presque tous les partis qui composent cette mouvance ont déjà doigté le Président de la République, Patrice Talon, comme leur cheval gagnant pour l’élection présidentielle. Mais du côté de l’opposition, l’heure n’est pas encore à ce double défis : désigner un candidat et négocier puis obtenir les parrainages requis. Ces dernières semaines, plusieurs affluents de l’opposition béninoise nouent des liens pour former une coalition. Pour faire front contre le pouvoir Talon, cette coalition de l’opposition béninoise s’arcboute sur une plateforme revendicative que l’autre qualifie de ” théories d’amphithéâtres” et donc irréaliste. De simples critiques à la radicalisation, l’opposition béninoise est en permanence dans la contestation. Le Président de la République, Patrice Talon adepte du fair-play politique, gage d’une démocratie apaisée, observe ce jeu débridé. En tournée nationale de reddition de compte à N’dali le 07 janvier 2021, Patrice Talon a lancé des piques à l’opposition. Son propos critique sonne en même temps comme une note de cadrage pour remettre l’opposition sur les rails afin qu’elle joue le rôle qui est le sien dans la consolidation de la démocratie. ” L’opposition ne se fait pas à travers une contestation dans les rues, encore moins sur les réseaux sociaux (…)”, a déclaré Patrice Talon depuis N’dali. Il poursuit : ” La politique, c’est la compétition “. Le Chef de l’État, à travers cette double déclaration a mis les doigts là où ça fait le plus mal. Il rend compte d’une réalité tangible. S’accrocher à une contestation dans les rues ou encore sur les réseaux sociaux au lieu de proposer et de disséminer un projet alternatif de gouvernance est une double tâche noire qui colle bien à l’opposition béninoise. Le Président Patrice Talon rassure que l’élection présidentielle sera âprement discutée. Si l’actuel président officialise sa candidature, son bilan élogieux et ses idées de projets de développement vont peser dans la balance. Mais en face, il faudra une opposition dotée d’un projet alternatif de gouvernance qui soit à la hauteur afin de nourrir le débat électoral.

    admindios


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment