ALERTE :

    Crise à la FCBE Paul Hounkpè, l’héritier politique incapable de gérer la maison - Les Pharaons

    paul hounkpe 1

    Longtemps rangé dans l’ombre et réservé pour jouer les rôles de seconde zone, Paul Hounkpè était le prototype d’acteur politique qui n’avait de visibilité que lorsqu’il s’agit de faire le ménage interne. C’est bien là, le résumé du parcours et du poids du militant Paul Hounkpè au sein du parti Force Cauris pour un Bénin émergent ( Fcbe) dans sa version originelle. Ce rôle réducteur pour l’éphémère ministre de la culture du régime Yayi ne l’a pourtant pas empêché de pousser des dents. Dans la pouponnière, l’enfant politique qu’il était s’est estimé grand et assez malicieux pour prendre la succession de son mentor, Boni Yayi, ( ex- Président de la République, 2006-2016) et le pré-carré d’acteurs influents affaiblis par les circonstances. Devenu l’homme fort du parti Force cauris pour un Bénin émergent avec le récépissé légal en main, Paul Hounkpè est passé de l’ombre à la lumière. La démission du parti Fcbe de son Président d’honneur, Boni Yayi, a davantage laissé d’espace de pouvoir pour celui qu’il convient d’appeler ” héritier politique “. Si les conditions dans lesquelles il a pris le parti sont sujettes à la critique, son incapacité à tenir les piliers de la maison Cauris est encore plus inquiétante. On le sait, pour être un chef de parti politique respecté et respectable, il faut avoir un minimum d’autorité et aller à l’école des leaders. Mais l’autorité ne se décrète pas encore moins le titre de leader. Ces deux éléments sont le reflet d’un parcours et résultent des comportements de l’homme à telle enseigne qu’ils sont naturellement acceptés. Dès lors, celui qui incarne l’autorité n’a pas besoin de crier sur tous les toits qu’il est un leader. Malheureusement, l’héritier politique, Paul Hounkpè n’a ni cette autorité ni le titre de leader pour mieux tenir les piliers du parti Fcbe. Son titre de Secrétaire exécutif national (Sen) qui fait de lui le patron du parti Fcbe n’aura rien changé. À l’aune de la crise actuelle qui frappe le parti Fcbe à trois mois du scrutin présidentiel, il n’y a plus aucun doute sur la fragilité de l’autorité de Paul Hounkpè. Parce que trois responsables du Bureau politique ont investi certains médias pour jouir de leur droit de liberté d’expression sur les magouilles en cours pour la désignation des candidats du parti Fcbe au scrutin présidentiel, Paul Hounkpè, conseiller communal démissionnaire de Bopa, a jugé utile de sanctionner. Là n’est pas la question. Au-delà des faits, la pseudo faute commise par ces trois responsables du bureau politique est l’expression même de la fragilité de l’autorité du Sen Paul Hounkpè. Il n’a pas suffisamment d’aura pour prévenir la survenance des erreurs. L’héritage politique, ( Fcbe) qu’il a en main est difficile à gérer. Traité d’opposant ” prestataire de services”, par l’un des responsables suspendus, Paul Hounkpè est davantage défié et son autorité est plus que jamais dans la boue. Plusieurs observateurs, craignent d’ailleurs une déchirure et une crise fatales pour le parti avec les primaires qui s’annoncent.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment