Présidentielle au Bénin Un différend qui oppose la Cena aux OSC devant Cour Constitutionnelle - Les Pharaons

MEMBRES COURS CONSTITUTIONNELLE

À un peu moins de 90 jours du premier tour de l’élection présidentielle au Bénin, les recours se multiplient devant la Cour Constitutionnelle. Après l’échec des recours qui visent à déclarer inapplicable le parrainage, le juge constitutionnel béninois vient d’être saisi sur les modalités pratiques d’application du parrainage. En effet, des organisations de la société civile réunies au sein de l’initiative ” Laissez-moi choisir 2021″ ont saisi la Cour Constitutionnelle sur l’anonymat des parrainages des candidats à la prochaine élection présidentielle. Le secrétariat de la Cour Constitutionnelle a accusé réception de ce recours ce lundi 11 janvier 2021. On se rappelle, il y a quelques mois, la Commission électorale nationale autonome ( Cena) a décidé que le parrainage des candidats à la présidentielle se ferait sous anonymat. L’organe en charge de d’organisation matérielle du scrutin avait justifié son choix ( anonymat des parrainages) par une recherche de sécurité des élus parrains. Il s’agit d’éviter de mettre sous pression les potentiels parrains. Mais cette option est loin de plaire aux acteurs de la société civile. Dans leur recours devant la Cour, les Osc estiment que l’anonymat du parrainage ne garantit pas une pluralité de candidatures concurrentielles à l’élection présidentielle. Le jeudi 07 janvier 2021, la Cour Constitutionnelle s’est déclarée incompétente pour déclarer inapplicable le parrainage en raison de la primauté du pouvoir constituant dérivé q’est le parlement, institution ayant opéré la réforme. Le recours des Osc contre l’anonymat du parrainage fait donc suite à cet arrêt du juge constitutionnel béninois et à l’échec de leur plaidoyer pour une suppression du parrainage. Avec le calendrier électoral très serré, la Cour Constitutionnelle rendra très prochainement un arrêt dans ce recours qui oppose la Cena et la dizaine d’Osc réunies au sein de l’initiative ” Laissez-moi choisir 2021″. Selon l’article 132 du code électoral béninois, les candidats à la présidentielle doivent avoir le parrainage de 10% du nombre total d’élus nationaux, soit 16 députés et ou maires sur le collège de 160 potentiels parrains.

admindios


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment