ALERTE :

    Crise à la FCBE Griffé à nouveau, Paul Hounkpè en chute libre, son autorité froissée - Les Pharaons

    paul hounkpe 1

    Pour le Secrétaire exécutif national du parti Force cauris pour un Bénin émergent ( Fcbe), c’est chaque jour avec ses peines. Depuis qu’il a entrepris d’écarter certains membres du bureau politique, Paul Hounkpè s’est retrouvé au milieu d’un champ de tirs croisés. Plus aucun jour ne passe sans qu’une lettre ouverte ou un post sur les réseaux sociaux ne l’accable. Depuis la réforme du système partisan, c’est bien le parti Fcbe, version Hounkpè qui continue d’offrir ce spectacle désolant que l’on croyait pourtant enfouir dans l’abîme. Dans une lettre ouverte très sévère, Christine Gbédji, une responsable du bureau politique suspendue, a passé au vitriol le style de management du Sen Paul Hounkpè. ” Je ne me retrouve aucunement suspendue ”, laisse lire sur un pas guerrier, la militante suspendue. Paul Hounkpè est accusé d’avoir ventilé des ” déclarations graves ”, d’avoir commandité une communication de contrevérité dans les médias dans le cadre de la désignation du duo de candidats au scrutin présidentiel et d’avoir adopté des postures qui sèment la division et la confusion. Candidate au poste de vice-présidente à la présidentielle pour le compte de son parti, Christine Gbédji n’a fait aucun cadeau au patron du parti Cauris. Sa candidature au poste de vice-présidente, dit-elle, ” serait mieux cotée ” que celle de Paul Hounkpè sur l’échiquier national et international. Jamais dans l’histoire récente des crises au sein des partis politiques à l’ère post- réforme du système partisan, aucun Chef de parti n’a aussi été défié et humilié par ses camarades politiques. Au parti Bloc républicain (Br) par exemple, le ministre de la culture, Jean-Michel Abimbola, deuxième personnalité dudit parti est toujours sous le coup d’une suspension. En dépit de cette situation délétère, le parti Br n’a jamais offert ce spectacle désolant au public. L’ordre et la discipline ont toujours prévalu. Le parti Br soigne ses plaies loin des regards indiscrets. Mais dans le cas du parti Fcbe, c’est la déchéance totale. L’autorité du Sen Paul Hounkpè est froissée. Loin d’avoir les moyens de faire régner l’ordre, Paul Hounkpè est critiqué sur la place publique et ses limites étalées à travers des lettres ouvertes. Avec cette succession de lettres critiques, le Sen Paul Hounkpè est en chute libre, la saignée est loin d’être maîtrisée et le parti frôle le pire et une débâcle à l’élection présidentielle d’avril prochain.

    admindios


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment