ALERTE :

    Bénin/Politique : Accès à l’eau potable, Yayi nous aurait menti ? - Les Pharaons

    boni_yayi_05-2-2cca1

    Cyrille LIGAN
    Un taux de couverture en eau potable qui travestit la réalité. Le président Patrice Talon met en cause ouvertement les chiffres du gouvernement Yayi sur l’accès à l’eau potable au Bénin en 2016. A l’en croire, le taux de desserte de l’approvisionnement en eau potable des populations avancé par le gouvernement défunt a été maquillé. « En réalité en 2016, le taux de couverture en eau potable qu’on avait annoncé de 65% était faux ! », a dénoncé le Chef de l’Etat ce jeudi lors de sa visite de reddition de comptes à Sèmè-Kpodji.
    Le président Patrice Talon a sévèrement critiqué les chiffres de son prédécesseur relatifs à l’accès à l’eau potable, estimant que celui-ci avait manqué de transparence. Pourtant, d’après le conseil des ministres du 29 mars 2016, le gouvernement du président Yayi a indiqué que « le taux de desserte en milieux rural et semi rural est passé de 24,2% en 2006 à 68,01% au 31 mars 2016 », se félicitant au passage d’un taux maitrisé. Pour Patrice Talon, il n’en est rien. L’architecte du Bénin Révélé dénonce un mensonge et affirme s’être fié à des chiffres qui ne reflètent en rien la réalité avant de découvrir la réalité.
    On pourrait se laisser aller à la conviction que, pour vanter les performances de ses dix années de gouvernance, le gouvernement de l’ancien président n’aurait pas hésité à mentir sur les chiffres. Les chiffres tombent mal, car les actions de Yayi en faveur de l’accès à l’eau potable auraient été largement sous-évaluées. « On a fini par se rendre compte que près de 75% des Béninois n’avaient pas d’eau potable », a indiqué le président Talon. Ainsi, il s’agirait seulement de 25% des populations béninoises qui ont été desservies en eau potable depuis les années 1960 jusqu’au départ de Boni Yayi en 2016, après ses deux mandats.
    Plus inquiétant que ce gros écart entre les chiffres, c’est bien la politique hydraulique du gouvernement défunt qui avait posé un problème. En effet, si les ressources affectées aux travaux de desserte de l’approvisionnement en eau potable avaient été bien gérées, les chiffres avancés par le gouvernement Yayi auraient été incontestables. L’affaire PPEA II est encore fraîche dans les mémoires, malgré le non-lieu rendu par le tribunal de Cotonou. Un scandale lié au programme pluriannuel d’accès à l’eau potable financé par la coopération néerlandaise et auquel on associe souvent le nom de l’ancien ministre Barthélémy Kassa.
    Ces événements relèvent désormais du passé, surtout avec la réalisation du programme d’actions du gouvernement Talon. Avec le ministre Adambi aux manettes, le Chef de l’Etat s’emploie depuis le début de son quinquennat à ce que tous les Béninois aient accès à l’eau potable et que les ressources publiques soient bien employées aux actions pour lesquelles elles sont destinées. Des résultats sont visibles sur le terrain et l’objectif est en passe d’être atteint. Cependant, le gouvernement Talon peut mieux faire.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment