ALERTE :

    Bénin/Tournée de reddition de comptes Comment Talon veut redonner vie à la cité lacustre de Ganvié - Les Pharaons

    téléchargement

    La route n’était pas le seul sujet au menu de la visite de reddition de comptes de Patrice Talon dans la commune de Sô-Ava ce Jeudi 14 Janvier 2021. La question de l’habitat dans cette localité lacustre a été aussi largement abordée par le chef de l’Etat. Il a largement parlé de la reconstruction de la cité lacustre de Ganvié aux collectivités territoriales réunies pour l’écouter. Il a indiqué que Ganvié est un cadre attrayant et que son objectif est d’aménager et d’améliorer l’habitat sans le dénaturer. Il faisait ainsi allusion à son ambitieux programme de réhabilitation dénommé ‘’ Réinventer la cité lacustre de Ganvié’’.
    « Depuis 04 ans nous sommes en train de réfléchir sur l’assainissement des eaux, des habitats et des toilettes de So-Ava et de Ganvié, nous réfléchissons à la solution la plus indiquée. Cela nous a amené à faire quelques expériences, voir le comportement, l’appréciation des uns et des autres, avant de généraliser à la satisfaction de chacun sans remettre en cause le mode de vie de chacun. Les dernières observations, ont permis d’arrêter définitivement le schéma final de l’habitat. L’eau et l’électricité sont déjà une réalité » a expliqué le chef de l’Etat aux populations.
    Le Gouvernement béninois a en effet entamé un ambitieux programme de préservation et de rénovation de la cité lacustre de Ganvié, la « Venise de l’Afrique ». À la clé, un meilleur cadre de vie pour les habitants et des perspectives de développement touristique.
    Ganvié va entamer une mue sans précédent. Construction d’une route adaptée aux crues, réhabilitation de l’embarcadère et du marché aux poissons, raccordement aux réseaux publics d’eau et d’électricité, aménagement des espaces communautaires, dont l’emblématique ‘’Maison de la francophonie’’. De gros changements sont attendus pour ses 50 000 habitants qui ont été de nombreuses années durant dépourvus d’un cadre de vie sain.
    Les premières actions ont déjà démarré grâce au financement du gouvernement béninois. Elles sont mises en œuvre par l’Agence béninoise de promotion des patrimoines et de développement du tourisme (ANPT). Des balises de repérage ont ainsi été posées pour la navigation de nuit, une dizaine de maisons « témoins » ont déjà été construites en vue de l’auto-réhabilitation de l’habitat. Il est financé par l’AFD à hauteur de 38 millions d’euros (dont 34,5 millions d’euros en prêt souverain et 3,5 millions d’euros en subvention).

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment