ALERTE :

    Bénin/Présidentielles 2021 La Céna publie la liste provisoire des candidats dès Mercredi, les OSC appellent au dialogue - Les Pharaons

    osc el

    Après la clôture dans la cacophonie de l’enregistrement des dossiers de candidatures à la prochaine élection présidentielle du 11 Avril 2021, les regards sont à présent tournés vers la Commission électorale nationale autonome (Céna). C’est en effet à l’institution en charge de l’organisation du scrutin que revient le dernier mot pour ce qui est des dossiers de candidatures retenus. Selon le calendrier établi par la Céna, c’est le Mercredi 10 Février 2021 que sera publiée la liste provisoire des candidats à l’élection présidentielle.

    Conformément aux articles 38, 39, 40 et 41 de la Loi N° 2019-43 du 15 Novembre 2019 portant Code électoral en République du Bénin, la liste provisoire des candidats à l’élection présidentielle doit être publiée. Dans son agenda, la Céna a prévu le début de cette opération pour la 10 Février 2021 et la fin pour le 15 du même mois en attendant la liste définitive pour le 22, toujours du mois de Février.

    Mais à la veille de cette échéance décisive dans la conquête du Palais de la Marina (siège de la Présidence de la république du Bénin), le climat politique est lourd, voire tendu. Les acteurs politiques du pays se livrent à une guerre (bien inutile d’ailleurs) sur la suppression de la loi instaurant le parrainage. Sur la vingtaine de duos de candidats lorgnant les fauteuils présidentiels, une petite minorité aurait été parrainée par les députés et maires de la Nation. Pour les tenants de la suppression du parrainage, c’est une disposition qui constitue un véritable frein à une saine compétition électorale.

    C’est dans cette ambiance tendue que les Organisations de la Société Civile tirent sur la sonnette d’alarme. Au détour d’une déclaration rendue publique à propos de l’agression de l’ancien ministre Ganiou Soglo, le Groupe national de réponse électorale (Gnre) s’inquiète de la situation politique actuelle au Bénin, et appelle encore une fois les acteurs au dialogue.

    Le Gnre exprime « son inquiétude de voir les acteurs politiques de la mouvance et de l’opposition durcir leur position », et « réitère son appel au dialogue et à la concertation » des acteurs politiques de la mouvance et de l’opposition, « dans l’intérêt de chacun et de tout le peuple béninois ».

    admindios


    One comment

    • Ogoubi

      11 février 2021 at 11 h 42 min

      Durcir ou ne pas durcir les positions n’a aucune importance. Il s’agit tout simplement d’inviter les cancres à respecter les lois de la République. Toute autre démarche ne relèverait que de la malhonnêteté intellectuelle. Vous parlez de quel dialogue ?

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment