ALERTE :

    Présidentielle 2021 Hemel Guérin parle des enjeux politiques et spirituels - Les Pharaons

    IMG-20210213-WA0070

    Consultant en communication et gestion des crises, Hemel Guérin a été reçu ce week-end sur l’émission Diagonale de la Maison de Productions Bi—News. Pendant un peu plus d’une demi-heure, l’invité du duo Joël Tchogbé – Landry Houeton, a passé à la loupe les enjeux politiques et spirituels liés à l’élection présidentielle du 11 avril prochain. Hemel Guérin a aussi saisi l’occasion de ce plateau Diagonale sur la chaîne Bi-news pour partager avec les milliers de téléspectateurs ses analyses sur la géopolitique, les conflits en Afrique, la paix et le développement. Dans moins de deux mois, plus de 5 millions d’électeurs se rendront aux urnes pour élire le prochain Président de la République. Mais le contexte préélectoral est un peu agité par les dissensions entre les acteurs politiques autour du parrainage. Ce week-end sur l’émission Diagonale, le consultant en communication et gestion des crises Hemel Guérin a fait savoir que sa voix se veut alternative et médiatrice. Selon lui, il y a des prémices d’une crise latente en raison d’un défaut de consensus entre les acteurs politiques de premier plan. Les ”agitations” actuelles, dit-il, sont inhérentes à toutes sociétés. Selon Hemel Guérin, dans le contexte actuel, ” le génie béninois” saura se réinventer pour que les élections se déroulent dans la paix. Dans une approche globalisante, l’invité de l’émission Diagonale a exprimé toute sa déception face aux gains de l’histoire politique du Bénin depuis l’organisation de la toute première élection présidentielle en 1991 sous l’ère du renouveau démocratique. Aux différents rendez-vous électoraux depuis 30 ans, analyse-t-il, le peuple n’a toujours pas été souverain dans l’expression du vote qui est une arme en démocratie. À l’en croire, le problème d’affirmation de la souveraineté est un syndrome qui frappe les peuples africains dans un contexte où les pays ont importé la démocratie occidentale sans aucune intégration de la civilisation endogène. Selon le consultant en communication et gestion des crises Hemel Guérin, le Bénin est confronté à une crise de personnalités morales capables d’infléchir certaines positions trop rigoristes de certains acteurs publics dont les comportements peuvent compromettre le vivre-ensemble. Le panorama démocratique du Bénin depuis 1991 démontre, à l’exception du quinquennat Soglo, l’échec ou des bilans approximatifs des différents régimes à la tête de l’État avec des slogans creux et l’émergence d’un goût pour l’intérêt personnel, a déclaré Hemel Guérin. La Rupture proclamée, dit-il, fait son petit bonhomme de chemin avec des efforts conséquents pour le développement. À en croire l’invité de Joël Tchogbé et Landry Houeton, il est temps de faire le bilan des 30 ans de pratique démocratique au Bénin. “Tout système de démocratie n’est pas égal au multipartisme, c’est faux, si le peuple est souverain, c’est au peuple de décider, il peut ne pas y avoir de multipartisme mais il peut avoir de démocratie (…)”, a laissé entendre Hemel Guérin. Selon lui, ” il ne peut pas y avoir de façon absolue de démocratie pour tout le monde”. Car, dit-il, la démocratie, c’est la dictature d’une majorité sur une minorité. Il est donc logique que la minorité qui subit la dictature de la majorité se plaigne en démocratie. ” Je ne peux pas voir que j’ai souffert d’une mesure gouvernementale et dire qu’il n’y a pas de démocratie au Bénin. Ça n’a pas de sens.”, a déclaré Hemel Guérin. L’invité de Bi—news, espère aussi voir un renouvellement total de la classe politique avec l’expérimentation de la Rupture. Par ailleurs, Hemel Guérin pense qu’il est important de prier pour les dirigeants afin qu’ils réussissent leurs mandats pour le bien-être du peuple entier. Très attaché à la paix, Hemel Guérin a exprimé une aversion absolue pour les propos qui visent à appeler le peuple à la violence. Si le peuple n’est pas d’accord avec le Président Talon, dit-il, il y a la manière démocratique pour l’évincer du pouvoir. Selon lui, la nouvelle génération a besoin d’avoir une conviction pour bâtir une politique de développement à l’image de ce qui est en cours sous l’administration Talon. Pour Hemel Guérin, les dirigeants doivent faire de Dieu un allié de tous les jours à travers le respect des principes divins pour gérer le pouvoir. ” Un dirigeant doit avoir la connaissance du vrai, de la justice, donc du bien ”, a conseillé le consultant en communication et gestion des crises.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment