ALERTE :

    Présidentielle 2021 au Bénin La vingtaine de candidatures est une adhésion aux réformes, selon Alain Orounla - Les Pharaons

    IMG-20210216-WA0014

    Abass TIDJANI

    La salle de conférence du ministère des affaires étrangères a servi de cadre à la Conférence de presse du ministre de la communication. La présidentielle du 11 avril prochain était au menu de cette rencontre avec la presse. Pour Alain Orounla, le processus électoral depuis quelques semaines nourrit autant de polémiques qu’il est important de clarifier certaines situations. C’est l’objectif de sa rencontre de ce Mardi 16 février avec les professionnels des médias pour mieux les éclairer.
    Le ministre souligne que, « La commission a rendu public la liste des duos de candidature et conformément à la constitution, la CENA a retenu la candidature de trois duos. Aujourd’hui le calendrier est constitutionnalisé et le gouvernement n’a comme rôle que de rappeler les dates. En attendant la décision de la cour constitutionnelle, il est important que le gouvernement se prononce sans pour autant rentrer dans la polémique ». Il a fait savoir que « le gouvernement a l’obligation d’assurer une élection transparente, équitable et régulière suivant le système partisan ».
    Par ailleurs, le Alain Orounla estime que « la réforme vise à limiter les candidatures pléthoriques ». Pour une fois dans la vie politique du Bénin, « On a une vingtaine de candidature et c’est parce que ces candidats ont marqué leur adhésion aux réformes », rassure le ministre Orounla. « Pour couper court à toutes les polémiques, il est important de rappeler que le chef de l’Etat lors de la tournée de reddition de compte a pris l’engagement de veiller à ce que ce scrutin soit le plus ouvert, le plus transparent, le plus équitable possible afin que les grands partis voulant participer à l’élection puisse le faire sans difficulté », a rappelé le ministre de la communication.
    Il précise et se désole de ce que « Les démocrates qui contestaient entre temps n’avaient pas le récépissé et le chef de l’Etat s’est engagé afin qu’ils aient le récépissé et cela a été fait. Il a tout mis en œuvre pour que les démocrates aient le parrainage. Ceux-ci n’ont pas voulu de parrainage et la déclaration du président du parti a été claire. Ce qui montre qu’ils n’ont fait aucune démarche puisqu’ils ont dit qu’ils n’accepteraient pas même si on leur en offrait.

    admindios


    One comment

    • Doreen

      23 février 2021 at 18 h 33 min

      Hi there, I found your blog by way of Google whilst looking for a comparable subject,
      your web site got here up, it seems to be great.
      I have bookmarked it in my google bookmarks.

      Hi there, just turned into alert to your blog via Google, and found that it is truly
      informative. I’m going to watch out for brussels.
      I will be grateful if you happen to proceed this in future.
      Lots of people shall be benefited out of your writing.
      Cheers!

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment