ALERTE :

    Bénin / Affaire Madougou : Alain Orounla prend la défense de Modeste Kérékou - Les Pharaons

    b73dde34-833e-4b62-84f3-880fc647d72e

    Cyrille LIGAN

    Depuis ses révélations sur le plan de déstabilisation du pouvoir d’Etat au Bénin, le ministre Modeste Kérékou se fait étriller par des acteurs de l’opposition et leurs sbires. Dans une interview à Frissons Radio ce lundi 8 mars, le ministre Alain Orounla, porte-parole du gouvernement, s’est refusé à tout polémique et a apporté un soutien appuyé à son collègue pour sa « contribution à la manifestation de la vérité ». Cependant, cette marque de soutien s’est voulue sans équivoque, car Alain Orounla a également tenu à développer une ligne d’équilibre entre un soutien affiché et un devoir patriotique envers la justice.

    En effet, les révélations du ministre Moïse Kérékou sont venues bousculer l’affaire « d’association de malfaiteurs et de terrorisme » qui tourmente Réckya Madougou, la candidate disqualifiée du parti Les Démocrates aux élections présidentielles. A l’appui des messages et des captures d’écran que la candidate des Démocrates lui aurait envoyé par mégarde en 2018, le ministre Modeste Kérékou a affirmé que dame Réckya Madougou « conspire contre notre pays et que les derniers événements ne sont que l’épilogue de ce qui se trame depuis des années ». A l’en croire, l’accusée serait une main agile de certains grands hommes de la sous-région ouest africaine pour déstabiliser le pouvoir Talon.

    Pour Alain Orounla, seule la démarche patriotique du ministre compte. La justice appréciera les éléments fournis et jugera de leur pertinence ou non dans l’affaire en cours. Si les faits révélés par son collègue remontent à 2018, le porte-parole du gouvernement estime qu’ils paraissaient anodins et ont été banalisés. Toujours est-il qu’à « la lumière de ce qui se passe aujourd’hui, on constate que c’est de longue date qu’une conspiration est ourdie ». Prenant fait et cause pour Modeste Kérékou contre les attaques dont il est la cible, il déclare : « l’exercice de mon collègue n’est pas de séduire, ni d’appâter qui que ce soit. Il a tout simplement rendu témoignage de faits dont il a été victime ». L’affaire Madougou est plus que jamais au cœur de l’actualité politique béninoise et « tous les détails comptent » désormais.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment