ALERTE :

    Sortie médiatique de Georges Anagonou au sujet de l’arrestation de Reckyath Madougou L’obligation du gouvernement est d’assurer la sécurité des Béninois - Les Pharaons

    IMG-20210308-WA0117

    _Le sujet qui défraie l’actualité politique ces derniers jours, c’est l’arrestation de la candidate recalée à l’élection présidentielle d’avril 2021, Réckyath Madougou, soupçonnée par la justice béninoise de financer le terrorisme au Bénin. Le socio anthropologue, membre du Bloc Républicain Georges ANAGONOU au détour d’une sortie médiatique, apporte ses appréciations sur cette affaire._

    « Dans une nation, chacun a un rôle à jouer. Le rôle de l’Etat, c’est d’assurer la sécurité de ses populations ». C’est ce qu’a déclaré Georges Anagonou à l’entame de l’émission « 100% Bénin » qu’il a animé hier avec l’analyste politique Gildas Agboton comme contradicteur. Il justifie sa position par le fait que le rôle de l’Etat est d’œuvrer à la paix dans le pays. Puisque des menaces de troubles à l’ordre public sont distillées sur les réseaux sociaux et dans la presse nationale, Georges Anagonou pense que le gouvernement est dans son rôle de préservation de la quiétude des populations béninoises, en interpellant certaines personnes suspectes et en déjouant à temps les tentatives de mettre à mal la paix dans le pays. Dans la mesure où le Bénin n’est pas à sa première élection présidentielle où la CENA et la Cour constitutionnelle ont recalé des candidatures, les candidats de l’opposition devraient se ranger et attendre d’autres échéances électorales pour se positionner à nouveau. Pour lui, après le verdict de la cour constitutionnelle, le débat des procédures et des contestations devrait cesser. Ces menaces de troubles des élections à peine voilées par les opposants ne pouvaient donc pas rester sans que le gouvernement ne prenne ses responsabilités. Car selon ses explications, ceux qui assurent la sécurité d’un Etat ne laissent pas les commanditaires commettre l’acte avant d’agir. L’Etat assure l’état de vieille pour empêcher les troubles nuisibles aux populations. Ayant eu certainement des informations concordantes, la justice a du interpeller des personnes dont Reckya Madougou.
    Pendant que Gildas Agboton déplore dans l’émission, des arrestations arbitraires d’opposant au régime du Président Talon, Georges Anagonou croit fermement que l’Etat est dans son rôle et que personne ne peut le condamner pour cela. En effet, pour lui, le Chef de l’Etat sera le seul responsable devant la Cour Pénale Internationale s’il se refuse de prendre ses responsabilités afin d’éviter des soulèvements et des crimes dans notre pays.
    Georges Anagonou déplore par ailleurs l’absence de constance dans les propos et faits des partis d’opposition qui, pendant qu’ils dénoncent le parrainage et le code électoral, déposent des candidatures avec des duos présidentiels et négocient même dans les coulisses des parrainages. En cela, il trouve que l’opposition n’est pas ferme dans sa lutte.
    Tout en ne condamnant pas les personnes arrêtées, le socioanthropologue Anagonou souhaite que les partis de l’opposition laissent la justice gérer la procédure jusqu’à son terme pour situer la responsabilité ou non des acteurs soupçonnés dans les faits qui leur sont reprochés. Il appelle aussi les partis de l’opposition à respecter les textes de la République.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment