ALERTE :

    Bénin/Présidentielle 2021 : Djimba-Hounkpè à la pêche, Agossa-Kohoué à la traîne - Les Pharaons

    soumanou-djimba-hounkpe

    Cyrille LIGAN

    Déterminé à lui reprendre la bible de 2016, l’ardeur mise par le duo Djimba-Hounkpè à défier Patrice Talon se veut proportionnelle au fossé qui les sépare. Alors que leur parti a réalisé des scores assez faibles lors du dernier rendez-vous électoral, le duo présidentiel, décide de mettre les bouchées doubles pour s’épargner les ratés de la campagne de 2016. En effet, suite à leur défaite électorale à la présidentielle de 2016, le parti entame une longue traversée du désert. Des querelles internes l’ont précipité au fond du gouffre, le président Boni Yayi décidant de quitter le navire. La nouvelle FCBE, sorti des décombres du parti de Yayi, se doit de resserrer le grand écart vis-à-vis de ses adversaires.

    Ainsi, depuis quelques jours, le duo Djimba-Hounkpè a entamé une tournée nationale afin de siphonner des électeurs emportés par les mauvais vents. Marchant sur les plates-bandes de l’opposition, le ticket Djimba-Hounkpè résonne, à certains égards, comme le duo de l’espoir. Et déjà ils se positionnent comme le recours naturel pour une alternative crédible. Pendant ce temps, le ticket Agossa-Kohoué affiche d’évidentes faiblesses, à commencer par une popularité qui laisse à désirer. Opposé à un challenger expérimenté et dynamique qui défend des idées très proches des leurs : arracher le pouvoir à Patrice Talon, le duo Agossa-Kohoué demeure inaudible.

    Depuis la validation de leur candidature, ils n’ont pas bougé d’un iota. Ils se contentent d’effleurer le sujet de l’électorat et de régler leurs comptes avec Les Démocrates. Ce duo, toujours sans projet ni vision, est issu de la chape de plomb sur le choix politique au sein du parti Les Démocrates dont ils ont été suspendus. D’ailleurs, il serait très surprenant de voir lors des prochaines campagnes, leurs partisans dans une ferveur déraisonnable ou ces derniers ourdir de charivari fantasque pour eux. En tout cas, jusque-là, ils n’osent décliner clairement leur vision de la Marina.

    En face, il y a le duo Talon-Talata que tous rêvent de déloger. Pourtant, le Président Patrice Talon et sa colistière sont favoris. L’électorat béninois serait-il condamné à regarder dans son rétroviseur, comme si le Bénin de la « Renaissance » allait chercher dans son passé récent des raisons d’avenir ? Nombre de Béninois pensent pourtant que le temps joue en faveur de leur favori. Les campagnes électorales sont dans quelques semaines et les événements nous édifieront davantage. Car les vérités arithmétiques ne sont pas toujours celles des urnes.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment