ALERTE :

    Investiture des candidats de la RLC à la présidentielle 2021: Le duo Kohoué-Agossa lance la vague orange pour la conquête du pouvoir - Les Pharaons

    IMG-20210320-WA0044

    Le duo candidat Corentin Kohoué / Iréné Agossa affûte ses armes pour les prochaines campagnes électorales. Ce ticket présidentiel a été investi par ses militants ce samedi 20 mars 2021 au stade municipal d’Allada dans le département de l’Atlantique. Sous la bannière de Restaurer La Confiance (RLC), les deux colistiers ont présenté à cet effet leur vision et leur combat pour la délivrance du peuple béninois du joug de la Rupture, dans un élan pacifique et à travers les urnes le 11 avril prochain.

    Le stade municipal de la commune d’Allada était devenu trop exiguë pour contenir les militants et sympathisants de la Dynamique “Restaurer la Confiance du Peuple”, venus massivement assister à la cérémonie d’investiture du duo Kohoué-Agossa. Gonflés à bloc pour exprimer à l’unisson leur soutien à leurs candidats, les militants de la « Vague Orange » ont donné un spectacle des plus festifs dans la cité d’Adjahouto à travers des slogans de ralliements, chants et danses.

    Sur l’estrade, les porte-paroles des étudiants et des femmes se sont succédé pour clamer haut et fort que le duo Kohoué-Agossa est le candidat qu’il faut pour une alternative crédible au régime de Patrice Talon. Pour eux, il est important de changer d’équipe afin de restaurer la confiance des Béninois, condition sine qua non pour mettre définitivement le Bénin sur l’orbite du développement.

    Le clou de l’événement a été le moment où les deux candidats ont reçu le drapeau de la confiance. Après cette importante étape, le vice-président, Iréné Agossa, a dans son discours dressé un bilan quasi-négatif du régime de la rupture. Pour lui, l’heure est venue pour la majorité silencieuse de faire usage de son arme fatale, de son droit pour mettre fin au régime de la rupture.

    Dans un réquisitoire dont il a le secret, Corentin Kohoué n’a pas fait de cadeau au gouvernement du président Talon. Il a fait savoir que ce régime et son chef ont effectivement en 5 ans rompu la confiance entre les acteurs politiques et le peuple béninois. <<Je suis au regret de vous annoncer et de constater avec vous que nous avons perdu le ciment de notre démocratie qu’est le consensus national. Notre consensus a ainsi cédé place à l’arbitraire, l’intimidation, l’exclusion, la ruse et à la Rage ! Avec pour corollaire des exils forcés, des peines d’emprisonnement au terme de fallacieux procès et même tout récemment des kidnappings en pleine circulation. Triste démocratie>>, a-t-il déploré. Pour lui, la réconciliation est nécessaire après de grave crise de confiance comme celle que nous vivons actuellement dans le pays.

    Sur ce, le candidat de la Confiance martèle devant micros et caméras, que l’élection présidentielle est l’occasion plus que jamais de punir les responsables de cette fracture sociale. Car, selon lui, c’est à travers les urnes que le peuple va élire son prochain président qui ne sera certainement pas Patrice Talon. <<La voix des urnes oui ! L’heure est venue pour la majorité silencieuse de faire usage de son arme fatale que dis-je de son droit pour mettre fin à tout ça ! Le vote et non la rue ! Oui nous sommes capables de répondre à M. Patrice TALON en disant NON dans les urnes à sa politique d’exclusion et OUI à une confiance politique retrouvée pour panser et guérir nos plaies de ces 5 dernières années>>, va-t-il conclure.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment