ALERTE :

    Bénin/Santé: 70 000 agents de santé vaccinés dès la semaine prochaine - Les Pharaons

    0F3AB254-184C-4640-9297-F21BF2A31394_cx0_cy10_cw100_w250_r1

    Le vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19 est dans l’œil du cyclone depuis plusieurs jours. Tandis que plusieurs pays ont suspendu jusqu’à nouvel ordre les injections, ou décidé de retarder le lancement de sa campagne de vaccination avec l’AstraZeneca, le Bénin pour sa part s’apprête à lancer sa première campagne de vaccination.

    Mettant à profit la tournée de reddition de comptes sur les réformes engagées dans le secteur sanitaire, le numéro un de la santé au Bénin s’est prononcé sur l’administration de ce vaccin, objet de toutes les polémiques dans plusieurs pays. Sans détour, Benjamin Hounkpatin a fait savoir que la polémique autour de l’utilisation du vaccin anti-covid AstraZeneca n’arrêtera pas le Bénin. Selon lui, cette polémique est d’ailleurs déjà terminée et le pays s’apprête à lancer sa première campagne de vaccination. « Il faut aller à la vaccination, la polémique est terminée », a-t-il lâché face aux professionnels de la santé dans la commune d’Aplahoué.

    Le ministre a balayé du revers de la main les arguments avancés pour justifier la suspension du vaccin AstraZeneca dans certains pays. <<On commence par vacciner avec le vaccin AstraZeneca et à peine 10 personnes développent ces troubles (de coagulations du sang) et on attribue au vaccin. Alors que sans rien du tout (sans le vaccin AstraZenaca) déjà 20 personnes allaient faire ça. Quelle est la logique scientifique qui sous-tend ça ? >>, s’est interrogé Benjamin Hounkpatin.

    Le premier responsable de la santé au Bénin a fait savoir que les conclusions des contrôles effectués sur ledit vaccin dans les institutions sanitaires internationales le conforte dans sa position, celle d’aller à la vaccination. A l’en croire, c’est après ces conclusions que le Bénin a décidé de lancer sa campagne de vaccination.

    D’ailleurs, il a annoncé que campagne de vaccination contre la Covid-19 sera officiellement lancée la semaine prochaine sur toute l’étendue du territoire national. Pour cette première phase, indique le ministre, <<70 000 agents de santé sont concernés. Les personnes âgées de plus de 60 ans seront aussi prises en compte>>.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment