ALERTE :

    #Bénin/Politique « Je demande aux exilés qui ne se reprochent rien dans leur conscience de rentrer », Bertin Koovi - Les Pharaons

    koko 1

    Depuis son récent retournement de veste, aussi inattendu que spectaculaire, Bertin Koovi, qui soutient dorénavant les actions du Président Patrice Talon s’exprime publiquement pour la première fois. L’apôtre de « l’économie fondamentale » était l’invité de l’émission Grand Angle de la chaine de radio Crystal News de dimanche 28 Mars 2021. Il est revenu, entre autres sujets, sur sa situation judicaire at affirme avoir été convaincu par Patrice Talon. L’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2016 a saisi cette tribune pour inviter les exilés politiques à rejoindre leur pays s’ils ont conscience tranquille.

    Bertin Koovi affirme s’est rendu à la justice béninoise dès son retour d’exil. Selon ses explications, la justice béninoise a pris acte du non-lieu prononcé en sa faveur par un tribunal de la Guinée Equatoriale et il est désormais libre de ses mouvements. « Le processus est en cours pour que vous ne voyiez plus mon nom parmi ceux qui sont poursuivis » indique-t-il ajoutant être « rentré avoir pris aucune disposition ».

    Rassuré visiblement de l’impartialité de la justice de son pays, il invite les fugitifs qui se font appeler exilés politiques à revenir au bercail. « Je demande aux exilés qui ne se reprochent rien dans leur conscience de rentrer, qu’ils se présentent aux juges qui les recherchent. Le juge regardera et verra si leur recherche est fondé ou pas. Voilà. » a lancé Bertin Koovi en direction des hommes politiques en délicatesse avec les lois béninoises.

    Après le Ministre Alain Orounla, c’est le tour de Bertin Koovi de lancer un appel au retour des opposants au régime de Patrice Talon qui sont à l’extérieur du Bénin. Il est à espérer que ces derniers répondent favorablement à l’appel de leur ancien camarade.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment