Présidentielle 2021 La Plateforme électorale des OSC fait un point d’étape du scrutin en cours - Les Pharaons

IMG-20210411-WA0151

Fidèle à sa mission d’observation des processus électoraux, la Plateforme électorale des Organisations de la Société Civile du Bénin a déployé 1470 observateurs sur toute l’étendue du territoire national ce dimanche 11 avril, jour du scrutin présidentiel. Les observateurs déployés sont investis d’une mission d’observation des enjeux de violence électorale et de participation du scrutin dans 1470 postes de vote ciblés. À la mi-journée, la Plateforme a présenté aux hommes des médias un point d’étape du déroulement du scrutin. « A 10h00 minute, soit après 3h de vote, les résultats des observations traitées etanalysées par les différentes chambres de la Salle de Situation Electorale (SSE) se présentent comme suit :
De la présence des 3 membres du poste de vote à l’ouverture : des retours faits par 505 observateurs sur 1470 déployés, il ressort que dans 7,53% des postes de vote (PV), les 3 membres ne sont pas présents. C’est le cas par exemple du PV02 du centre de vote du CEG Biro, commune de Nikki dans le Borgou ». La Plateforme électorale a aussi recueilli et analysé des données liées au démarrage des opérations de vote à 7h. «
Il ressort des rapports émanant de 693 observateurs de terrain que 54,74% des postes de vote n’ont pas pu démarrer effectivement à 7h comme le prévoit le code électoral. Le vote ne se déroule pas sur toute l’étendue du territoire. Par exemple, à Savè aucun poste de vote n’est encore ouvert dans les 03 arrondissements urbains. C’est également le cas dans la commune de Bantè, précisément dans les arrondissements de Gouka, Koko, Agoua et Akpassi où il règne un calme plat et où on n’observe que les patrouilles des policiers et militaires. Du matériel de vote y a été envoyé mais n’a pu être déployé dans les différents centres de vote. A Tchaourou centre aussi, aucun poste de vote n’est encore ouvert. Cependant, des ouvertures de postes de vote ont été observées avant 7 heures. C’est le cas du PV01 du centre de vote EPP Guèmè dans l’arrondissement de Damè, commune de Toffo ». Selon la Plateforme électorale des Osc du Bénin, des « informations du terrain reçues de 608 observateurs sur les 1470, il revient que dans 36,02 % des PV observés, les agents des forces de Défense et de Sécurité n’étaient pas présents à l’ouverture des postes de vote. C’est le cas par exemple du centre de vote Place publique TEFOU-ME dans le quartier ANGARADEBOU de l’arrondissement de Djougou2. Des activités ou signes de campagne sont signalés ce jour du scrutin comme dans le quartier de Nouari dans l’arrondissement de Dassari dans la commune de Matéri dans l’Atacora. C’est également le cas des arrondissements de Apro-Missérété et Gbédji (commune d’Apro-Missérété).». Dans son point d’étape à la mi-journée de ce dimanche 11 avril 2021, la Plateforme électorale a présenté le tableau des alertes/incidents et les réponses données aux alertes. « Les incidents reçus sont entre autres relatifs à l’absence des forces de sécurité (à Banikoara, Pèrèrè), du matériel de vote et des membres des
postes de vote dans certains centres de vote (à Madoga, commune de Matéri dans l’Atacora).

En ce qui concerne l’absence des forces de sécurité, les initiatives menées par la Salle de Situation Electorale ont rapporté l’information que les responsables des forces de sécurité ont opté pour la patrouille du fait de l’insuffisance de personnel. Quant à l’absence de matériel de vote, la Salle de Réponse a contacté les membres de la CENA sur le terrain pour sa résolution». Dans presque tous les départements du pays, lit-on dans la déclaration d’étape de la Plateforme, « certains centres/postes de vote (12,56%) n’ont pas de dispositif de lavage des mains ou de gel hydro-alcoolique ». Face aux données actuelles, la Plateforme recommande à la Commission électorale de s’assurer de la disponibilité en quantité suffisante du matériel de vote et de la qualité de celui-ci. Quant aux forces de sécurité et de défense, la Plateforme électorale recommande des actions qui garantissent la sécurité du déroulement du scrutin, des personnes et des biens sur toute l’étendue du territoire. Aussi, la Plateforme électorale a-t-elle invité les médias à éviter de publier des informations qui pourraient envenimer la tension et les violences déjà observées sur le terrain. Les populations sont appelées à respecter les gestes barrières anti Covid-19 et à s’abstenir de recourir à la violence pour la préservation de la paix et de la cohésion sociale.

admindios



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment