ALERTE :

    Présidentielle du 11 Avril dernier au #Bénin La CBDH condamne les violences préélectorales et demande justice - Les Pharaons

    cbdh

    La Commission Béninoise des Droits de l’Homme (Cbdh) a présenté ce Lundi 19 Avril 2021 à la presse les conclusions de ses constats sur le déroulement du scrutin présidentiel du 11 avril dernier. Elle affirme avoir constaté plusieurs irrégularités. Les membres de la commission ont en outre condamné fermement les actes de violence dans les communes de Tchaourou, de Savè et de Bantè. En regrettant ces attaques, la Cbdh demande au peuple de laisser la justice faire toute la lumière sur ce dossier.

    La Commission n’a pas voulu passer sous silence les attaques armées et les actes de violence enregistrés dans certaines localités du pays, peu avant la tenue du scrutin. Dans ces événements, elle affirme qu’il y a eu de nombreuses violations et atteintes aux droits de l’homme. Elle fait cas violations liées au droit à la vie, à l’intégrité physique, des destructions et incendies des biens publics et privés, des entraves à la libre circulation des personnes et des biens. Elle a noté également des attaques contre des personnes civiles et des forces de défense et de sécurité.

    Dans ce contexte, « La Commission Béninoise des Droits de l’Homme condamne les actes graves, les discours et propos haineux des citoyens béninois et les atteintes à la vie, à l’intégrité physique, aux libertés individuelles et collectives, à la cohésion sociale et au vivre-ensemble ». Pour ce qui est des irrégularités pendant les opérations de vote, la CBDH évoque dans sa déclaration, des cas de bourrage d’urnes, de corruption de membres de postes de vote, et de votes multiples.

    Quant aux atteintes des droits de l’homme notés, la CBDH « encourage les autorités judiciaires à faire toute la lumière sur les violations manifestes…à l’effet de poursuivre et de traduire devant les juridictions compétentes, leurs auteurs.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment