ALERTE :

    Bénin/Planification d’assassinats politiques « Le père de Réckya Madougou est un ami, je la considère comme ma fille », Patrice Talon à Bertin Koovi - Les Pharaons

    bebe

    Bertin Koovi affirme avoir échangé avec le Président Patrice Talon, le 30 Mars dernier, sur le sort de Réckya Madougou, en détention préventive pour association de malfaiteurs et terrorisme. « J’ai dit au Président de la République que la situation de Réckya Madougou me choque, moi qui ai été en prison. Et comme elle n’est pas condamnée et rien n’est encore prouvé, je demande l’autorisation d’aller la voir à Missérété pour lui donner des conseils. Je ne sais si ce qu’on lui reproche est fondé ou pas, mais ses propres propos ont créé problème », a laissé entendre l’ex-opposant sur le plateau de Eden Tv.

    A cette doléance, Bertin Koovi révèle qu’il a été très surpris de la posture et la réponse que lui a donnée le chef de l’Etat. Citant ce dernier, il dit que Patrice Talon n’a rien de personnel contre l’ex-conseillère du président du Togo. « Monsieur Koovi, le père de Réckya Madougou était un proche collaborateur, un partenaire et un ami. Moi je considère comme ma fille et j’ai de la peine à la voir en prison. Mais elle a affaire à la République. Je n’y peux rien », lui aurait répondu le Président Patrice Talon en présence de son épouse et de deux dignitaires religieux.

    Bertin Koovi va encore plus loin dans ses révélations. En l’en croire, le chef de l’Etat est vraiment préoccupé par le sort actuel de la fille de son ancien collaborateur. « Quand cela sera clarifié, si à mon niveau je peux faire quelque chose, je n’hésiterai pas un instant », aurait encore ajouté le Président Patrice Talon, à en croire les propos de son nouvel allié.
    Il affirme avoir ensuite demandé au chef de l’Etat de garder toujours cette main tendue. Il va finir en condamnant la défense adoptée par Réckya Madougou et l’a invitée à faire acte de contrition.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment