ALERTE :

    #Bénin/Agriculture Les ambitions du Gouvernement pour la période 2021-2026 - Les Pharaons

    agri

    La campagne agricole 2020-2021 a permis d’enregistrer des résultats élogieux malgré la situation difficile due à la pandémie de la Covid-19. En vue de maintenir le cap le gouvernement du Président Patrice Talon a élaboré pour le quinquennat 2021-2026, un programme très ambitieux. Le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui fait état l’initiation prochaine des plantations et de grandes cultures pour une agriculture d’envergure devant servir de socle au développement d’une véritable agro-industrie nationale.

    Plus concrètement, à ses dires, il sera question de l’éclosion des entreprises agricoles de type nouveau en s’appuyant sur l’Etat comme propulseur de cette dynamique à travers des investissements structurants (terres, aménagements, mise en plantations, etc.) et leur mise en concession suivant des conditions locatives à déterminer au terme d’études y dédiées. Les résultats de l’étude de faisabilité permettront de mieux préciser les contours exacts de ce programme.

    Mais d’ores et déjà, Gaston Dossouhoui dévoile que le Programme national de développement des plantations et des grandes cultures ambitionne d’aménager 500 000 ha de cultures. Celles-ci seront réparties en 300 000 ha de culture d’anacardier, 50 000 ha de riziculture, 20 000 ha de bananier plantain, 25 000 ha d’oranger, 10 000 ha de baobab, l’hévéa/cacao pour 50 000 ha, le palmier à huile pour 35 000 ha et le reste dédié au pommier africain, au cocotier et au manguier.

    A l’en croire, le gouvernement se penche aussi sur la promotion des techniques et pratiques culturales résilientes au changement climatique, la mise en place d’un programme de développement de l’élevage dont l’objectif à l’horizon 2026 est de porter la couverture des besoins en viande, lait et œufs de table respectivement à 70, 55 et 95 %.

    De plus, ce quinquennat verra l’accélération de la mécanisation agricole en facilitant l’accès des producteurs au financement en vue de quadrupler la puissance motrice mise à la disposition de l’agriculture et de créer, d’ici 2026, de nouvelles opportunités de travail telles que la fabrication, la réparation et le service après-vente des engins agricoles. Les filières halieutiques ne sont oubliées. Un programme de développement de la pêche et de l’aquaculture dont l’objectif pour 2026 permettra de porter le taux de couverture des besoins par la production nationale de 42 à 60 %, soit une production de 135 000 tonnes dont 40 000 tonnes pour l’aquaculture.

    Enfin, le renforcement des interventions du Fonds national de développement agricole (Fnda) préoccupe le Gouvernement. Ce fonds mis en place pour booster l’investissement agricole privé sera un élément moteur de la politique agricole de cet ultime mandat du Président Patrice Talon.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment