ALERTE :

    #Bénin/Identification des réserves administratives à Abomey-Calavi La suite de la procédure dévoilée par la mairie - Les Pharaons

    angelo

    Les populations d’Abomey-Calavi sont dans l’expectative depuis la fin de l’opération d’identification des réserves administratives de la commune à la demande du pouvoir central. En effet, elles ne savent plus à quel saint se vouer quant à la suite de la procédure. En l’absence d’informations officielles sur la question, les supputations vont bon train. D’aucuns, fatalistes, évoquent un déguerpissement pur et simple des occupants illégaux du domaine public. D’autres, plus optimistes, estiment quant à eux que les parcelles en cause feront l’objet d’un nouvel accord de vente entre la mairie et les acquéreurs. Sur Canal 3 Bénin hier 30 Mai, Christophe Aissi a levé le voile sur la suite de la procédure.

    La fixation des plaques pour identifier les réserves administratives fait partie de la politique de sécurisation foncière mise en œuvre par la nouvelle équipe communale dirigée par le maire Angelo Ahouandjinou. Pour la suite de la procédure, le CA de Zinvié rassure. « Un cadastre existe avec un plan de voirie qui retrace les réserves administratives. Puisque ces réserves ont été dissimulées, il faut d’abord les identifier…le deuxième travail constituera à voir quelles sont les réserves qui ont suivi la procédure normale de déclassement. L’Etat central peut décider que pour la réalisation d’une telle infrastructure, de transformer une réserve administrative, on la ramène dans le patrimoine de la commune avant de la réaffecter à l’Etat pour usage » a clarifié Christophe Aissi.

    Il ressort en outre de ses explications que des réserves administratives ont été cédées légalement avec l’accord du conseil communal. « Dans la pratique communale, il y avait une ligne appelée ‘’appui budgétaire’’. Sur cette ligne vous verrez clairement écrire ‘’vente de terres’’… Cela a donné l’opportunité de déclasser un certain nombre de réserves administratives et de les céder à des particuliers » a-t-il affirmé. Il a en outre annoncé pour finir qu’une commission travaillera sur cette question pour voir ce qui va retourner dans le patrimoine communal.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment