ALERTE :

    #Bénin/Industrie Les prémices d’une embellie, Laurent Gangbès dévoile le dispositif d’accompagnement de l’Etat - Les Pharaons

    Laurent Gangbès

    Dans son programme politique pour le quinquennat 2021-2026, le Président Patrice Talon promet de révolutionner l’industrie béninoise. Les filières industrielles sont donc aussi inscrites dans l’agenda des gros investissements directs annoncés par le chef de l’Etat. Le Directeur général de l’Agence de promotion des investissements et des exportations (Apiex), M. Laurent Gangbès éclaire les Béninois sur cette implication forte et directe de l’Etat dans le secteur.
    A l’en croire, l’objectif du Gouvernement est de transformer la plupart des produits fabriqués ou produits dans le pays. « Nous ne voulons plus exporter la création de valeur et nous ne voulons plus que les emplois de la transformation soient créés ailleurs. Nous voulons que ces emplois soient créés dans notre pays. Raison pour laquelle le Président Patrice Talon a souhaité donner un souffle supplémentaire à l’action déjà accomplie », explique Laurent Gangbès

    Il ajoute que, pour accompagner les industriels et susciter la création et l’installation d’industrie, l’Etat va rentrer dans le capital des entreprises sur des secteurs identifiés comme prioritaires. « L’Etat va se doter en fait d’un certain nombre d’outils qui lui permettront, en fonction des industries et de la demande du secteur privé, ou encore de l’intérêt pour l’Etat en termes de création de valeur ou d’emplois, de pour accompagner encore plus les entreprises. Pour cela, un certain nombre de réformes ont été faites dans notre pays notamment le code des investissements, la prise d’une loi sur le Zone économique spéciale de Glo-Djigbé. Cette loi doit permettre l’installation dans des conditions intéressantes en termes de fiscalité, d’exonérations de charges pour un certain nombre d’industries » précise le Dg/Apiex.

    Le troisième dispositif évoqué par Laurent Gangbès est la loi sur le Partenariat-Public-Privé (PPP). Selon ses éclaircissements, cette loi permet à l’Etat d’entrer dans le capital d’un certain nombre de sociétés avec le privé de manière à rassurer ce dernier pour ce qui est des difficultés ou des risques. « Il s’agit de ‘’dérisquer’’. On va en fait atténuer le risque que va prendre l’investisseur parce que l’Etat sera en fait au capital de ces sociétés » indique-t-il.

    Mais ce n’est pas tout. Au-delà de ces trois dispositifs, le chef de l’Etat mettra l’accent sur tout ce qui est limite l’arrivée des industries au Bénin. Il s’agit par exemple des conditions d’accès aux crédits, à la garantie, les conditions de structurations financières des projets.

    « C’est cet apport qui, j’en suis convaincu, va permettre le décollage de notre pays. Et je reprends ce slogan, effectivement ‘’le développement, ça y est !’’ » a conclu Laurent Gangbès.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment