ALERTE :

    #Bénin/Télécommunications L’opérationnalisation de l’authentification des abonnés Gsm confiée à l’Anip - Les Pharaons

    gougou

    Le projet d’authentification des abonnés des opérateurs Gsm à partir du numéro personnel d’identification sera bientôt opérationnel. C’est justement dans ce cadre que la Ministre du Numérique et de la Digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, le gestionnaire-mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip), Cyrille Gougbédji et les opérateurs Gsm, ont échangé autour des points saillants du projet à Cotonou. Ensemble, ils ont donc fait le tour du projet, et noté avec satisfaction qu’il y a eu des avancées remarquables.

    Depuis 2019, un décret fait obligation aux opérateurs de téléphonie mobile installés au Bénin d’authentifier convenablement leurs abonnés. Dans les faits, à l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip) de rendre opérationnelle la mesure, sous la responsabilité technique du Ministère du Numérique et de la Digitalisation. C’est dans cette dynamique que le gestionnaire-mandataire de l’Anip, Cyrille Gougbédji a initié une séance de travail régroupant son institution, la Ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou, et les opérateurs Gsm. L’objectif de cette rencontre est principalement de voir les points saillants de la feuille de route et prendre date pour l’avenir.

    « Sous peu, la population sera informée que pour acheter une carte Sim, il faut présenter une pièce d’identification portant le numéro personnel d’identification de la personne. Ça peut être le Certificat d’identification des personnes (Cip) que l’Anip délivre ou le Certificat que la Banque mondiale entend aider le Bénin à mettre à la disposition des gens gratuitement pour qu’ils puissent avoir la preuve de leur numéro personnel d’identification », explique Cyrille Gougbédji.

    Pour les abonnés existants, il précise qu’une mesure transitoire sera mise en place.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment