ALERTE :

    #Bénin/Agriculture Immatriculation des groupements paysans, le #Bénin formalise son secteur agricole - Les Pharaons

    tracteurs

    C’est l’une des conditions sine qua non pour bénéficier des prestations du Fonds national de développement agricole (Fnda). Le Gouvernement a en effet décidé de donner la priorité aux groupements paysans qui se sont faits immatriculer. S’agissant des 100 milliards F Cfa mis en place la priorité doit donc leur être accordée. C’est ce qui a donc conduit plusieurs organisations paysannes, groupements et autres coopératives agricoles, à travers leur immatriculation, à sortir de l’informel.

    Cette immatriculation leur permet de jouir d’un certain nombre d’avantages. A en croire le secrétaire général adjoint du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Innocent Togla, l’obtention d’une attestation d’immatriculation par une coopérative agricole consacre définitivement sa naissance, son existence légale et légitime. « Les producteurs qui l’ont compris se sont constitués en coopérative. Pour se faire délivrer une attestation, ils ont rempli les formalités exigées », a-t-il fait savoir. L’immatriculation renforce davantage leur crédibilité auprès des institutions de financement. En effet, pour avoir eu accès au financement, une coopérative agricole doit pouvoir justifier qu’elle l’est réellement. Du coup, elle peut mener ses activités, puis aller à la conquête de grands marchés.

    Pour être reconnues, les sociétés coopératives doivent, conformément à la loi Ohada, se faire immatriculer. Méconnaissant cette procédure par le passé, celles qui existent au Bénin réalisent aujourd’hui la nécessité de se formaliser. Ainsi plus d’une centaine de ces coopératives dont 53 à Tchaourou, 52 à N’Dali et 13 à Gogounou, pour avoir réuni les conditions nécessaires, ont déjà eu droit à ce privilège. L’immatriculation d’autres est en cours et très prochainement, elles recevront également leur attestation.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment