ALERTE :

    Bénin/Politique: Des assises de l’opposition pour « déradicaliser » certains acteurs politiques - Les Pharaons

    opposition yayi

    En lieu et place des assises nationales réclamées à cor et à cri pour taire les querelles et s’unir autour des questions de développement, une autre idée émerge chez les leaders d’opinions et est parfois partagée par les acteurs politiques. Il s’agit de l’organisation rapide des « assises de l’opposition » aux fins d’aseptiser l’espace politique. Sur la chaîne panafricaine Sikka Tv le 28 mai 2021 sur l’émission «100% Bénin», Patrick Armand Pognon, coach en gestion des crises, a lancé le débat sur la nécessité pour l’opposition béninoise de faire une autocritique. Cet exercice apparaît comme une nécessité après la crise et les échecs répétés de l’opposition aux trois dernières élections organisées au Bénin. À en croire le coach en gestion des crises, les assisses nationales qui vont réunir opposition et mouvance ne seront pas productives en raison de la nature de la crise actuelle et des postures des acteurs en présence. Pour le coach Patrick Armand Pognon, « tout le monde n’est pas dans la logique de discussions, il y a des va-t-en-guerre ». Avant tout dialogue, suggère-t-il, il faut créer les conditions pour que tous les partis participent aux législatives de 2023 pour mesurer le poids politique de chaque formation et les intégrer à postériori dans un processus de dialogue. Mais pour aller aux prochaines élections, le coach Patrick Armand Pognon insiste sur le fait que l’opposition doit évaluer ses options et ses stratégies qui se sont révélées improductives tout au long des dernières élections. L’opposition est plurielle et ses membres n’arrivent pas à accorder les violons. Sur la question du parrainage par exemple, le Coach Patrick Armand Pognon relève qu’au sein du même parti Les Démocrates, il y a des divergences. « Je voudrais que l’opposition donne le bon exemple en organisant les assisses de l’opposition (…) pour pouvoir s’entendre sur le minimum à présenter lors d’éventuelles assises nationales », a conclu le coach en gestion des crises, Patrick Armand Pognon. Avant lui, Irénée Agossa, candidat malheureux au poste de vice-président de la République sous la bannière RLC ( branche dissidente du parti Les Démocrates), avait insisté sur un « débat de clarification au sein de l’opposition ». Reçu sur la télévision nationale au mois de mai, Irénée Agossa avait remis en cause les méthodes brutales qu’on attribue à une certaine opposition qui cherche à prendre le pouvoir. Il n’est pas question, dit-il, de prendre le pouvoir par la rue. L’acteur politique avait insisté sur le débat de clarification interne à l’opposition. Ce débat de clarification ne pourrait se tenir qu’a l’occasion des assises de l’opposition.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment