ALERTE :

    Bénin/ Politique Hounkpè trace des ‹‹ lignes rouges ›› pour les opposants insoumis à son autorité - Les Pharaons

    hounk

    Quand le statut change, les rôles, les fonctions et les positions subissent aussi une transmutation. C’est ce qui explique le ton ferme porté désormais par Paul Hounkpè, consacré fin avril, chef de file de l’opposition conformément à la loi n°2019-45 du 25 novembre 2019 portant statut de l’opposition en République du Bénin. Au détour d’un entretien qu’il a accordé à une chaîne de télévision locale en ligne il y a quelques jours, Paul Hounkpè a tenu un discours qui laisse croire qu’il ne veut pas se laisser marcher sur les platebandes. Le chef de file de l’opposition béninoise affirme son autorité. « Plusieurs se disent opposants dans les médias, mais sans être véritablement de l’opposition. Si quelqu’un ne veut pas s’aligner et rester dans la file, c’est qu’il n’est pas de l’opposition », a soutenu Paul Hounkpè un peu comme pour rappeler les règles et les critères qui doivent régir ses relations avec les partis politiques de l’opposition. Avant même sa nomination, le personnage Paul Hounkpè n’a j’aimais fait l’unanimité au sein de l’opposition plurielle. Le chef de file de l’opposition qui est aussi le patron du parti Fcbe est en froid avec ses ex-camarades politiques qui se retrouvent au sein du parti Les Démocrates. Accusé de trahison à l’occasion des communales de mai 2020, Paul Hounkpè assume d’ailleurs ses différences d’approches avec certains acteurs politiques qualifiés de radicaux. Mais sous sa casquette de chef de file, il est le patron de toute l’opposition béninoise. Il est le seul interlocuteur direct entre l’opposition et le pouvoir. Aimé ou pas, Paul Hounkpè sait qu’il détient le monopole du pouvoir pour porter la voix de toute l’opposition soit par écrit ou lors d’éventuelles assises orales. À cet titre, les opposants radicaux qui souhaitent dialoguer avec le pouvoir Talon sont obligés de collaborer avec Paul Hounkpè. Interface entre l’opposition et le pouvoir, le Sen/ Fcbe joue à la fois au chef rassembleur et ouvert mais il est aussi décidé à ne pas tolérer le désordre au sein de l’opposition dont il a la responsabilité. Ceux qui contesteront son autorité, ceux qui n’iront pas se formaliser comme parti d’opposition et ne vont pas s’aligner dans la logique n’auront donc aucune reconnaissance auprès du patron de l’opposition béninoise. C’est le message clair que Paul Hounkpè a lancé. Le 28 mai 2021, sur la chaîne panafricaine Sikka TV, Eugène Azatassou du parti Les Démocrates, laissait entendre que son parti n’avait pas encore tranché la question de la collaboration ou non avec le nouveau chef de file de l’opposition béninoise. Mais Eugène Azatassou n’a pas eu, à titre personnel, des mots tendres pour qualifier Paul Hounkpè, son ex-camarade du parti Fcbe. Avec le ton ferme porté désormais par Paul Hounkpè, les contestataires vont peut-être adoucir leur verve ne serait-ce que pour obtenir le dialogue tant souhaité avec le pouvoir.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment