ALERTE :

    Amélioration de la production agricole: La stratégie de Talon - Les Pharaons

    tracteurs

    Le Directeur de Cabinet du Ministère de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche, et le Directeur du Fonds National de Développement Agricole étaient les invités de l’émission hebdomadaire 90 minutes pour convaincre diffusée ce dimanche 13 juin 2021 sur la radio nationale. Placée sous le thème: ” La Campagne agricole 2021- 2026, les impératifs sur le quinquennat”, ce grand oral a permis à Valère Houssou et Dossa Aguémon de présenter quelques résultats de la campagne agricole 2020- 2021, d’évoquer la campagne agricole 2021- 2022, le thème et les actions ainsi que les programmes agricoles du quinquennat ( plantations, grandes cultures, élevage, pêche etc). Aussi, a-t-il été question de rappeler le rôle combien important du FNDA dans l’atteinte des objectifs agricoles fixés par le gouvernement béninois.

    D’entrée, les invités de Marie Léa Yemadjro et de Cécile Goudou Kpangon se sont exprimés sur la flambée des prix des denrées alimentaires. Pour le Directeur de Cabinet du Maep, c’est une tendance régionale et mondiale. <<Les conclusions sont assez claires. Nous avons déjà vécu cette situation par le passé. Je voudrais rappeler la crise de 2008 même si ce n’est pas les mêmes facteurs qui l’expliquent>>, va-t-il expliquer. Il a ajouté toutefois qu’il faudrait dépassionner le débat.

    Mieux, il a indiqué que la crise sanitaire liée à la Covid-19 a impacté aussi la flambée des prix sur le marché. <<Cette question reste une question essentielle. Qu’on le veuille ou pas, elle a paralysé un peu les interventions dans le secteur agricole>>, a-t-il lâché. D’un autre côté, il évoque la crise économique ainsi que le terrorisme qui ont affecté la campagne précédente. Abondant dans le même sens, le Directeur Général du FNDA a insisté sur le pluviométrie qui n’a pas arrangé les choses.

    Évoquant les ambitions du gouvernement béninois dans le secteur, il a fait savoir que pour atteindre les objectifs fixés, il faudra mettre les agriculteurs en réseau afin de booster la production. <<Il faudra faire en sorte que le producteur ait le minimum et que le consommateur puisse payer au juste prix. C’est cet équilibre qu’on essaie de maintenir à travers certaines actions>>, a-t-il fait savoir.

    Pour ce qui est de la hausse de la production agricole à l’issue de la campagne 2020-2021, Dossa Aguémon a rendu un hommage aux producteurs. <<C’est eux qui décident>>, va-t-il marteler avant de mettre un accent sur l’ensemble des interventions du gouvernement dans le secteur. <<Les réformes structurelles engagées depuis 2016 ont permis de transformer le secteur agricole>>, a-t-il indiqué. A ce titre, il a insisté sur la création du FNDA qui a permis de démocratiser les filières agricoles. <<Il y a sept pôles au total qui ont permis de booster la production dans toutes les filières>>, a-t-il souligné.
    S’exprimant sur la contribution du FNDA dans l’accroissement de la production agricole, Valère Houssou a pour sa part fait savoir que le FNDA a facilité le financement des projets agricoles. <<C’est vrai que nous aurons pu faire mieux. Mais le rôle du FNDA a été aussi déterminant dans les résultats obtenus>>, va-t-il conclure.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment