ALERTE :

    #Bénin/Société Wilfried Léandre Houngbédji expose le bien-fondé de la proposition de loi sur l’assurance des engins à deux et trois roues - Les Pharaons

    IMG-20210526-WA0084

    Wilfried Léandre Houngbédji, secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement, a été invité sur une radio privée du pays le dimanche dernier. Entre autres abordés par l’ex-directeur de la communication à la Présidence de la République figure la polémique relative à l’assurance des engins à deux et trois roues. Il a expliqué le bien-fondé de la proposition de loi qui n’a pour finalité que de protéger la vie humaine. Une mesure « hautement sociale », selon lui.
    Pour l’ancien journaliste du quotidien du service public, la proposition de loi qui impose l’assurance pour les engins à deux et trois roues est hautement sociale. « Rien ne vaut la vie et la vie n’a pas de prix. Les gens qui ont des motos et qui ont déjà souscrit à une assurance ne vont payer qu’entre 10 000 F et 15 000 F l’année…selon les statistiques des accidents de la circulation,… la plupart des accidents mettent en cause des engins à deux ou trois roues » fait-il remarquer au début de son propos.
    Quand les accidents surviennent, les conducteurs de moto sont généralement les plus grandes victimes, poursuit Wilfried Houngbédji ; ajoutant qu’ « il est courant de voir après un accident, un conducteur de moto à terre sans assistance tout de suite en attendant l’arrivée des sapeurs-pompiers ».
    A l’en croire, c’est la protection des motocyclistes qui sous-tend cette mesure. « Si les motos ou voitures sont assurées, l’accidenté peut bénéficier des soins et de l’apport de l’assurance… Mais parce que vous n’avez pas ça, vous êtes livré à la mort et vous pouvez mourir sans que vos familles puissent bénéficier de fonds de compensation parce que vous n’êtes pas assuré ou parce que celui avec qui vous avez fait l’accident n’est pas assuré », relève-t-il. Wilfried Léandre Houngbédji confie que le Bénin se modernise de plus en plus. L’Etat fait de belles routes et les routes ne sont pas faites pour tuer les gens, tranche-t-il.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment