ALERTE :

    Sans titre - Les Pharaons

    romuald-wadagni-2

    A la faveur du débat d’orientation budgétaire 2022-2024 au Parlement, hier mardi 29 juin, les députés ont salué la pertinence des options économiques envisagées par le Gouvernement. Selon les élus du peuple, les résultats des efforts sont visibles depuis 2017 à travers les réformes et les vastes chantiers de développement. Mais ils n’ont pas jeté que des fleurs au Gouvernement. Ils ont posé quelques préoccupations notamment les raisons de l’inflation sur le marché ; la nécessité d’augmenter le Smig et les pensions pour atténuer la souffrance de la population ; le déficit d’industrialisation notamment celui de la transformation surtout du coton ; l’état d’avancement du projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé ; la fermeture de certaines ambassades à l’étranger et l’urgence pour l’Etat d’accompagner les mairies dans leur plan de développement communal.
    Dans une approche pédagogique, le ministre d’Etat Romuald Wadagni s’est évertué à apporter des éléments de réponses à toutes les inquiétudes des députés. Pour ce qui de l’augmentation du Smig, le jeune ministre révèle que les discussions à ce propos ont déjà repris avec le Patronat. Elles avaient été suspendues pour cause de la Covid-19. Mais il apporte une tout de même une bonne nouvelle aux travailleurs. En attendant l’aboutissement des échanges, informe le l’argentier national, les fonctionnaires gagne-petit constateront un changement positif sur leur salaire à partir de 2022 avec la révision en vue de la grille salariale, assure le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances.
    Romuald Wadagni explique par ailleurs aux députés que la transformation des produits agricoles à travers de grandes industries, la poursuite des réformes qui font aujourd’hui du Bénin un pays envié et surtout, le renforcement du social constituent les trois piliers importants des actions du Gouvernement au cours de cet ultime mandat du Président Patrice Talon. A l’en croire, le Gouvernement est conscient du fait que le développement de l’économie passe obligatoirement par l’élargissement du secteur de l’industrie. C’est-à-dire une industrialisation sélective et ciblée sur les atouts du secteur primaire. C’est pour cela, informe-t-il, que la zone industrielle de Glo-Djigbé a été créée et destinée à la transformation des produits agricoles surtout du coton en produit fini.
    En clair, à s’en tenir aux propos du ministre Romuald Wadagni, le Bénin entame une nouvelle marche vers une révolution industrielle prometteuse.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment