ALERTE :

    #Bénin/Société Alain Orounla parle d’une grande opération de sécurité publique - Les Pharaons

    Alain-Orounla

    La Police républicaine est en guerre. Le Préfet Alain Orounla revient sur les tenants et les aboutissants de l’opération de lutte contre l’occupation des espaces publics qui se déroule aussi bien dans le département du Littoral que sur toute l’étendue du territoire national. A en croire le patron du Littoral, ce n’est pas une opération de déguerpissement des occupants illégaux des espaces publics.
    Alain Orounla parle plutôt « d’une opération de lutte contre la recolonisation de l’espace public ». Il précise que « des mesures sont prises pour la libération de ce qui doit rester libre pour que les populations puissent aller et venir. Cette lutte est devenue d’autant plus impérieuse, parce que des centaines de milliards de francs Cfa ont été consacrés à l’asphaltage de nos rues, qui ne peuvent continuer de subir les habitudes, l’incivisme que nous avons par négligence toléré par le passé »
    Pour le préfet du Littoral, Il n’y a pas de raison de rappeler à l’ordre des gens qui ont été suffisamment informés de ce qu’il fallait. « Qu’ils prennent le soin de libérer cet espace avant que les forces de police, de sécurité ne soient appelées à intervenir pour rappeler à cette obligation », conseille-t-il.
    Il ajoute que les ambitions des commerçants sont en contradiction avec la nécessité de laisser les trottoirs libres pour que les usagers, les citoyens puissent circuler sans entrer en compétition avec les véhicules sur la chaussée. Poursuivant ses explications, il estime que « les commerces se font soit dans les boutiques, soit au marché et le gouvernement en construit suffisamment pour que tous les usagers puissent en bénéficier. Les gens qui étalent les marchandises se mettent eux-mêmes en danger. Même si nous avons les meilleurs conducteurs dans notre département, ce qui est loin d’être le cas, les dérapages ne sont pas inévitables et c’est la puissance publique qui endosserait la responsabilité. On est dans une politique d’aménagement du territoire, qui exige que nous soyons disciplinés et les Béninois savent être disciplinés. Je vous ai parlé à l’entame de lutte contre la recolonisation, ça veut dire que nous avons déjà connu une phase de libération pour construire les édifices que vous connaissez, et aujourd’hui les Béninois ont appris à respecter l’espace public ».
    Il considère, pour finir que c’est le temps et le relâchement qui les a incités à recoloniser et « nous reprenons une lutte que les uns et les autres connaissent ».

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment