ALERTE :

    #Bénin/Société Libération de l’espace public dans le marché Dantokpa, Les Clarifications de Alain Orounla - Les Pharaons

    Alain-OROUNLA (1)

    Dans le cas spécifique du marché Dantokpa, pour ce qui est de la libération de l’espace public, Alain Orounla met au défi de relever la moindre intrusion de nos forces de police dans le marché Dantokpa. Ce qu’il souhaite, dit-il, c’est que les gens aillent dans ces marchés où il y a encore beaucoup de places contrairement à ce qui est prétendu. Il précise qu’il fait allusion à ceux qui se mettent en marge du marché et encombrent la circulation.
    « Faites le tour de la descente du Nouveau Pont en passant par la pharmacie les 4 thérapies, ce qui s’y passe est inimaginable. On déserte le marché pour venir s’installer sur la voie, sur la chaussée entravant la circulation, avec tout ce que cela comporte comme pollution, production de déchets de tous genres. C’est un spectacle insoutenable, d’autant plus insoutenable qu’il se produit aux abords du marché Dantokpa qui a la vocation d’accueillir des gens de la sous-région, des gens qui viennent d’un peu partout » déplore-t-il.
    Pour le préfet du département du Littoral, l’opération en cours participe également à la nouvelle politique du Gouvernement en matière de promotion du tourisme. « Si nous reflétons cette image de notre pays à travers ce marché international, nous ne pouvons pas inciter les gens à venir faire du tourisme dans notre pays. Or, le tourisme fait partie des priorités du gouvernement, source de devises que nous recherchons et pour lequel il y a des centaines de milliards d’investissement en cours » affirme-t-il avant d’inviter les uns et les autres à faire preuve de logique et de cohérence.
    Il rappelle alors que les gens ne peuvent venir que quand ils savent qu’ils viennent dans un pays assaini, agréable, attractif. « Donc, ce ménage doit être fait pour que toutes les actions résultant du programme d’action du gouvernement aient leur sens, leurs effets pour qu’ils puissent atteindre leur cible. Tout se tient », conclut-il.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment