ALERTE :

    #Bénin/Société Appui à la formation et au recensement des artisans, Cyrille Gougbédji dans du ‘’Hautement Social’’ à Covè - Les Pharaons

    gougou

    La commune de Covè, dans le département du Zou, a abrité en début de cette semaine la deuxième et dernière phase de sensibilisation du recensement des artisans lancé par le Gouvernement. Les avantages de cette démarche du Gouvernement sont multiples. Dans cette dynamique, un projet citoyen a été mis en place en vue d’offrir une formation de perfectionnement aux artisans de ladite commune. C’est une initiative incitative du citoyen Cyrille Gougbédji au profit d’artisans recensés dans les terroirs. A sa manière à lui, il entend manifestement donner corps au ‘’hautement social’’ annoncé par le chef de l’Etat Patrice Talon à la faveur de la cérémonie d’investiture pour son second et ultime mandat à la tête de l’Etat béninois.
    Cyrille Gougbédji, natif d’Agonlin, vient en aide à ses frères et sœurs de la même localité. Il initie à leur endroit le Projet d’appui à la finalisation des apprentissages (PAFA). « Lorsque vous trouvez un jeune que vous devez aider à devenir quelque chose, et vous ne l’aidez pas. Et vous lui tendez des billets, vous rabaissez sa personne et vous le soumettez à l’esclavage. Nous ne voulons pas soumettre les jeunes à l’esclavage », dira pour justifier son initiative sociale, le Mandataire-Gestionnaire de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip), et par ailleurs deuxième Secrétaire général adjoint du Gouvernement du Bénin.
    Joachim Atchovi, le président du Collectif des artisans de Covè, va, quant à lui, remercier Cyrille Gougbédji pour avoir sur pied une telle opération. Il souligne que ce dernier a entièrement pris à sa charge les frais de formation « pour ceux qui, depuis des lustres, n’ont pu trouver les moyens financiers pour obtenir leurs diplômes de fin d’apprentissage ». Joyanot Amouzoun, président de la Confédération nationale des artisans du Bénin abondera pour sa part dans le sens que Cyrille Gougbédji. « Apprendre à pêcher, permet à la personne de vivre toute sa vie. Mais dès qu’on lui donne du poisson, c’est juste pour une journée », dira-t-il.
    Faisant d’une pierre deux coups, Cyrille Gougbédji a mis l’occasion à profiter pour sensibiliser les artisans sur la nécessité pour eux de se faire recenser. Cela leur donnera la chance de figurer sur le répertoire national des artisans du Bénin, leur a-t-il assuré. Les bénéfices de recensement sont nombreux. Il s’agit par exemple de l’établissement d’une carte professionnelle biométrique ; ce qui leur permettra de s’installer n’importe où dans le monde pour exercer leurs métiers.
    En clair, le FAPA a été pensé et mis en œuvre pour soutenir le Gouvernement dans cette dynamique. Cyrille Gougbédji, toujours dans le ‘’Hautement social’’, se donne comme défi d’étendre le programme à d’autres localités du pays.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment