ALERTE :

    Bénin/Extrémisme violent à Djougou: Ce que propose le maire Malick Gomina pour y remédier - Les Pharaons

    malick_gomina_djougou-c47bd

    Dans une interview accordée à un média local, le maire de la commune de Djougou, Malick Gomina, s’est prononcé sur l’extrémisme violent dans sa commune. Il a attiré l’attention sur cette question qui fait couler beaucoup d’encre et de salive. « Il n’y a pas que le chômage qui menace les jeunes de la commune de Djougou. Le radicalisme violent pourrait venir recruter également dans le rang de cette couche de la population. Djougou mérite une grande attention sur la question de l’extrémisme religieux » a déclaré Malick Gomima.
    Pour le maire, il ne faut pas attendre le pire avant d’agir. A titre illustratif, l’ancien journaliste explique que le Burkina-Faso se croyait épargner avant de se retrouver dans la situation chaotique qu’on connaît aujourd’hui. Toute chose qui lui fera dire que la meilleure façon de prévenir la violence est de combattre la pauvreté sous toutes ses formes, au risque de pousser notre jeunesse à commettre l’irréparable.
    L’édile de la commune de Djougou a ensuite proposé des pistes de solutions pour lutter contre l’extrémisme violent. Nous ne demandons pas de l’assistanat, mais il s’agit de travailler ensemble pour mobiliser des ressources propres et proposer une meilleure offre politique aux personnes vulnérables. La meilleure façon de prévenir la violence est de combattre la pauvreté sous toutes ses formes, au risque de pousser notre jeunesse à commettre l’irréparable.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment